Nouvelles manifestations de policiers en Tunisie

le
0
    TUNIS, 25 février (Reuters) - Sept mille policiers tunisiens 
ont manifesté jeudi devant les bureaux du Premier ministre Habib 
Essid pour réclamer des augmentations de salaire et de 
meilleures conditions de travail au moment où ils doivent faire 
face à une menace terroriste croissante. 
    Scandant des slogans comme "Dégage" et "Rendez-nous nos 
droits", les policiers entendaient accentuer leur pression sur 
le chef du gouvernement avec ce deuxième rassemblement de 
protestation. 
    "Nous menons cette deuxième manifestation parce que le 
gouvernement ne veut pas comprendre. Nous exigeons des droits 
financiers, de meilleurs salaires et des primes de risque que 
nous méritons", a déclaré Chokri Hamada, secrétaire général du 
syndicat des policiers. 
    La Tunisie, engagée dans une réduction de ses déficits 
publics, est confrontée à une dégradation de son marché du 
travail qui affecte particulièrement les jeunes, à l'origine de 
manifestations violentes le mois dernier. 
    Plusieurs milliers de jeunes gens étaient descendus dans les 
rues après le suicide d'un homme sans emploi qui s'était vu 
refuser un poste dans la fonction publique. 
    Les violences consécutives à cet incident s'étaient 
propagées dans plusieurs régions du pays et avaient incité le 
gouvernement à imposer un couvre-feu national. 
         
 
 (Tarek Amara; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant