Nouvelles manifestations d'étudiants en Afrique du Sud

le
0
    JOHANNESBURG, 4 octobre (Reuters) - De nouvelles 
manifestations se sont produites mardi en Afrique du Sud où des 
étudiants mécontents de l'augmentation des droits d'inscription 
universitaires se sont heurtés aux forces de sécurité. 
    Les policiers ont procédé à des tirs de grenades 
assourdissantes, de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes 
pour disperser plusieurs centaines d'étudiants qui ont défilé 
sur le campus de l'université de Johannesburg. 
    Deux personnes au moins ont été interpellées alors que la 
police entendait faire respecter une décision de justice sur les 
rassemblements à l'université de Witwatersrand. 
    Le coût des études supérieures, trop élevé pour nombre 
d'étudiants noirs, cristallise les frustrations face à la 
persistance d'inégalités sociales plus de deux décennies après 
la fin de l'apartheid. 
    Des manifestations de cette nature s'étaient déjà produites 
l'an passé contraignant le gouvernement à geler la hausse des 
droits d'inscription et à nommer une commission chargée de 
proposer des solutions pour le financement de l'enseignement 
supérieur. 
    L'agitation a repris lorsque la commission a annoncé le 19 
septembre que les droits allaient être réévalués avec une hausse 
plafonnée à 8%. 
     
 
 (Dinky Mkhize et Ed Stoddard; Pierre Sérisier pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant