Nouvelles manifestations à Madison après la mort d'un jeune Noir

le
0

MADISON, Wisconsin, 8 mars (Reuters) - Pour la troisième journée consécutive, des manifestants se sont rassemblés dimanche à Madison, dans le Wisconsin, pour exprimer leur colère après la mort d'un jeune Noir tué par un policier blanc, alors que le débat sur les violences et les discriminations policières bat son plein aux Etats-unis. Une veillée est par ailleurs prévue dans la soirée sur les lieux de la fusillade qui a coûté la vie à Tony Robinson Jr. Le jeune homme de 19 ans n'était pas armé au moment des faits. Vendredi soir, la police avait été appelée pour une rixe et un problème de circulation. Arrivé sur les lieux, l'agent Matt Kenny, âgé de 45 ans, a repéré un suspect qu'il a poursuivi jusque dans un appartement. Frappé à la tête, il a ouvert le feu sur Tony Robinson Jr., qui a succombé à ses blessures à l'hôpital, selon le chef de la police de la ville. Le policier a été suspendu en attendant les conclusions de l'enquête. "Parlant d'une "tragédie indescriptible", Paul Soglin, maire de Madison, a promis une transparence totale. En août, la mort d'une jeune Noir tué par un policier blanc à Ferguson, dans le Missouri, a donné lieu à des émeutes et à un intense débat sur l'attitude des forces de l'ordre à l'égard des minorités. Barack Obama a dénoncé vendredi la "répression et la violence" dont les Afro-Américains sont victimes dans cette ville de la banlieue de Saint-Louis. ID:nL5N0W9007 Samedi, à l'occasion du 50e anniversaire de la marche de Selma, épisode historique du Mouvement pour les droits civiques, le président a jugé que le combat contre les discriminations n'était pas encore gagné. ID:nL5N0W7024 (Karen Brooks, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant