Nouvelles interpellations après des tirs de Kalachnikov à Marseille

le
0

MARSEILLE, 20 février (Reuters) - Deux hommes âgés d'une trentaine d'années ont été interpellés dans le cadre de l'enquête sur les coups de feu tirés le 9 février dernier en direction de policiers dans une cité de Marseille, a-t-on appris vendredi de source policière. Ils ont été arrêtés dans les quartiers nord de la ville et placés en garde à vue, précise-t-on de même source, confirmant une information de La Provence.fr. Deux autres individus, interpellés dimanche en Seine-Saint-Denis, ont pour leur part été mis en examen jeudi pour des faits présumés d'infraction à la législation sur les stupéfiants et sur les armes, d'association de malfaiteurs et de tentative d'homicide volontaire sur des agents de la force publique. Ils sont soupçonnés d'avoir voulu régler un différend à l'arme lourde avec une bande rivale pour le contrôle du trafic de drogue. "D'autres interpellations devraient rapidement intervenir", souligne-t-on de même source. Les coups de feu avaient été tirés à la cité de la Castellane, un ensemble de tours abritant près de 7.000 personnes qui est considéré comme l'un des hauts lieux du trafic de drogue dans la cité phocéenne. Des hommes cagoulés avaient tiré à la Kalachnikov en direction d'un véhicule de police, juste avant l'arrivée dans la ville du Premier ministre, Manuel Valls, venu y saluer une baisse de la délinquance. Sept fusils d'assaut Kalachnikov, deux revolvers, des munitions, des gilets pare-balles et plusieurs kilos de drogue ont été saisis après ces incidents. (Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant