Nouvelles inquiétudes sur la dette européenne

le
0
À cinq jours d'un sommet crucial pour la zone euro, Moody's a dégradé la note grecque.

L'agence de notation Moody's a dégradé lundi la note de la Grèce de trois crans, de B1 à Ba1, et prévenu qu'elle pourrait encore l'abaisser dans les mois à venir. Le pays méditerranéen se retrouve désormais classé au niveau de la Biélorussie et de la Bolivie. Pour les analystes, l'issue est inéluctable. «La Grèce est insolvable et continuer à lui prêter sans forte réduction de sa dette n'est pas une stratégie viable», écrivent dans une étude récente les analystes de l'institut Bruegel. Pour qu'Athènes ramène sa dette publique sous la barre des 60% du PIB d'ici vingt ans, il faudrait selon eux l'amputer de quelque 30%.

Officiellement, une restructuration n'est pas à l'ordre du jour. Mais Bruxelles ne peut faire l'économie d'une réflexion sur ses conditions de prêts aux pays en grande difficulté. «La zone euro devrait abaisser les taux des prêts à la Grèce et à l'Irlande», les deux pays ayant déjà fait appel à la solidarité européenne, a affirmé, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant