Nouvelles frappes françaises contre Rakka en Syrie

le
0

(Précisions, communiqué du ministère de la Défense) PARIS, 17 novembre (Reuters) - L'armée française a mené mardi soir de nouvelles frappes contre la ville de Rakka, fief de l'Etat islamique en Syrie, le troisième raid français depuis les attaques de Paris de vendredi revendiquées par l'EI, a annoncé Jean-Yves Le Drian. "En ce moment même, notre aviation, dix chasseurs de l'armée de l'air française sont en train de frapper, toujours sur Rakka", a dit le ministre français de la Défense au journal de 20h de TF1. Le porte-avions français Charles-de-Gaulle, qui doit appareiller mercredi pour rejoindre la Méditerranée orientale avec 24 avions de chasse à son bord, continuera cette série de "frappes sur un certain nombre de sites privilégiés autour de Rakka et Deir-ez-Zor qui sont les sites principaux de la formation des combattants étrangers" "C'est là qu'il faut toucher Daech dans ses forces vives", a-t-il ajouté. Dans un communiqué diffusé en soirée, le ministère de la Défense précise que "dans la continuité des raids menés depuis quarante-huit heures, la force Chammal a bombardé successivement deux centres de commandement de Daech". Les premières frappes ont débuté à 19h30 heure française, soit 18h30 GMT, et les deux objectifs visés ont été détruits, ajoute le communiqué. Le raid a été mené par quatre Rafale et six Mirage en provenance du Golfe et de Jordanie. "Ces trois derniers jours, la force Chammal a concentré ses frappes sur les camps d'entraînement et les centres de commandement, deux piliers indispensables au fonctionnement de Daech. En quarante-huit heures, les raids français ont ainsi anéanti six objectifs d'importance contrôlés par cette organisation terroriste", poursuit le ministère. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse et Guy Kerivel)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant