Nouvelles discussions sur l'Ukraine mercredi à Berlin

le
7

BERLIN, 20 janvier (Reuters) - Une nouvelle séance de pourparlers de paix sur l'Ukraine aura lieu mercredi soir à Berlin en présence des ministres des Affaires étrangères allemand, français, russe et ukrainien, annoncent les autorités allemandes. Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a confirmé une information parue dans le Süddeutsche Zeitung. Selon le quotidien, ce sont l'Ukraine et la Russie qui ont sollicité la tenue de cette réunion, les deux pays s'inquiétant du récent regain de violences dans l'est de l'Ukraine, théâtre d'un soulèvement séparatiste pro-russe depuis avril dernier. A l'issue d'une réunion des chefs de la diplomatie le 12 janvier à Berlin, le groupe de contact qui réunit les quatre pays avait renoncé à l'idée d'organiser un sommet en raison des piètres avancées dans la mise en oeuvre du protocole de Minsk, un accord en douze points censé permettre une sortie de crise et signé en septembre dernier par les belligérants. (Stephen Brown, Sabine Siebold; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav le mardi 20 jan 2015 à 16:19

    Comment Poutine a roulé dans la farine les investisseurs occidentaux.En quelques jours la Russie a racheté pour trois fois rien presque tous ses actifs gaziers et pétroliers détenus par des financiers.

  • patr.fav le mardi 20 jan 2015 à 16:18

    La chute du rouble ainsi les bruits qui ont couru que la Banque Centrale de la Russie n’avait pas de moyens pour le consolider ce qui allait provoquer aussi la dévalorisation des actions, y ont grandement contribué. C’est ce qu’a annoncé début janvier la chaîne RT en citant comme source le portail d’information “InSerbia”.

  • patr.fav le mardi 20 jan 2015 à 16:17

    “La Russie a fait un coup de “mat à l’étouffé”, – écrit la source. Grâce à la chute du rouble, Moscou a réussi à récupérer la plupart de ses actifs en possession chez des détenteurs étrangers, et en plus gagner 20 milliards de dollars seulement en quelques jours”.

  • patr.fav le mardi 20 jan 2015 à 16:17

    Il est connu qu’auparavant, quasi la moitié des revenus de la vente du gaz et du pétrole allait non pas au Trésor public russe, mais chez des requins de la finance occidentaux. Avec la crise ukrainienne, le rouble s’est mis à baisser, suite à ça, les indices des actions des compagnies énergétiques russes se sont mis à chuter, eux aussi. Les gros bonnets financier occidentaux on paniqué et se sont mis à les écouler, tant qu’elles avaient encore de la valeur.

  • patr.fav le mardi 20 jan 2015 à 16:17

    ” Poutine a laissé les choses venir pendant une semaine ne faisant que sourire lors de la conférence de presse, et lorsque les indices se sont retrouvés au plus bas, il a donné l’ordre de racheter immédiatement les actifs détenus par les européens et les Américains. Lorsque les gros bonnets financiers se sont rendus compte d’avoir été bernés,

  • patr.fav le mardi 20 jan 2015 à 16:16

    il était déjà beaucoup trop tard. A présent tous les revenus de la vente du gaz et du pétrole resteront en Russie, le rouble va se consolider de lui-même sans qu’on ait à dépenser les réserves de change”.

  • patr.fav le mardi 20 jan 2015 à 16:16

    “Les requins financiers européens sont restés le bec dans l’eau : en quelques minutes la Russie a racheté pour trois fois rien les actifs gaziers et pétroliers qui valent des milliards. On n’a jamais vu une opération aussi époustouflante depuis la création la bourse de valeurs”, – a conclu “InSerbia”.