Nouvelles chaines spécialisées, convergence... : NUMERICABLE-SFR se mue en opérateur de contenus

le
0

(AOF) - Vincent Bolloré (Canal+) est prévenu : dans son entreprise de redressement de la chaine cryptée, il va trouver face à lui un concurrent qui vient d'annoncer un renforcement de son offre de contenus. Ainsi, l'opérateur SFR, tout à son projet de création d'un groupe convergent entre les réseaux de diffusion (réseaux télécoms) et les contenus, lancera dans les prochains mois cinq chaînes de télévision payantes spécialisées dans le sport (SFR Sport1, SFR Sport2, SFR Sport3, SFR Sport4K et SFR Sport5).

Deuxième axe de développement dans les contenus annoncé ce matin par SFR, l'opérateur télécoms va se muer en créateur et producteur de séries. Il va s'appuyer pour cela sur les compétences de Hot, autre filiale du groupe Altice, également maison-mère de SFR.

Ainsi, entre le sport et les séries originales, le groupe SFR arrive très clairement sur le terrain de Canal+. Les annonces faites ce matin parachèvent un édifice dont la première brique avait été posée en fin d'année 2015 avec le rachat des droits de diffusion du championnat de football anglais. Ces derniers étaient précisément détenus par Canal+ au cours des dernières saisons.

En plus de ces deux domaines d'extension du périmètre de SFR, la nouvelle stratégie va porter aussi sur la presse. En effet, SFR est entré ce matin en négociations exclusives pour l'acquisition d'Altice Media Group France, actuellement géré au niveau de la maison-mère Altice. Cette division couvre plus de 20 titres de presse en France (L'Express, Libération, L'Expansion, L'Etudiant, Stratégies...). Le projet de transaction valorise Altice Media Group France à une valeur d'entreprise de 241 millions d'euros. Dès lors, les abonnés de SFR, mais aussi tous les usagers qui s'abonneront à cette offre payante, auront accès à ces contenus presse sur les terminaux mobiles.

Sport, divertissement, information... SFR a choisi un quatrième segment pour déployer sa stratégie de convergence : les "news". L'opérateur a donc annoncé le lancement de deux nouvelles chaines généraliste, BFM Sport et BFM Paris. Comme l'indiquent ces intitulés, le groupe va s'appuyer sur l'expertise du groupe NextradioTV (RMC, BFM...), codétenu à 49% par Altice. SFR va là encore racheter cette participation à sa maison-mère, valorisant NextradioTV 741 millions d'euros.

Réagissant à ces annonces, Société Générale ne s'attend pas à ce que ces mesures permettent à SFR d'attirer de nouveaux abonnés ou de maintenir sa base de clients à son niveau actuel. Il note en plus qu'elles se traduiront par une hausse de l'endettement de SFR et prévoit un ratio dette nette sur Ebitda de quatre en 2016. Il était de 3,7 à fin 2015.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant