Nouvelles actions de colère des agriculteurs, l'Espagne dénonce des «agressions»

le
11
Nouvelles actions de colère des agriculteurs, l'Espagne dénonce des «agressions»
Nouvelles actions de colère des agriculteurs, l'Espagne dénonce des «agressions»

Une vive altercation a opposé vendredi à Rodez (Aveyron) des éleveurs qui manifestaient pour une revalorisation des prix et un grossiste, tandis que d'autres agriculteurs manifestaient sur les accès à la principauté d'Andorre et en Haute-Garonne, ont déclaré des responsables de la profession.

En Aveyron , une cinquantaine de producteurs de lait et de viande se sont rassemblés devant un fournisseur de viande pour la restauration, le magasin Promocash de Rodez. Un repérage avait permis de déceler de la viande en provenance de Pologne, d'Espagne, du Portugal, d'Allemagne et d'Italie.

Lorsque les éleveurs se sont présentés vendredi matin pour vérifier l'origine des viandes, le patron du magasin leur en a refusé l'accès et les a accueillis par des insultes et des menaces de mort, a déclaré Dominique Fayel, président de la FDSEA Aveyron. Le responsable du magasin a déversé le contenu d'un extincteur sur un agriculteur, a-t-il ajouté. 

La police a dû intervenir pour calmer le jeu et une délégation d'éleveurs a finalement pu entrer dans le magasin mais la viande de provenance étrangère avait été enlevée des rayons, a-t-il dit. Le rassemblement s'est poursuivi devant le magasin jusque vers midi, les agriculteurs disant vouloir maintenir la pression mais éviter tout incident. «Cette enseigne sera dans notre ligne de mire à partir de maintenant», a averti Dominique Fayel. 

VIDEO. Altercation entre le patron du magasin ruthénois et les militants de la FDSEA

Un aperçu des tensions avec @PromocashFrance Furieux, pendant que ses salariés planquent la viande étrangère pic.twitter.com/bbW4R8paVi— FDSEA 12 (@FDSEA12) 7 Août 2015

Dans les Pyrénées-Orientales, une cinquantaine de producteurs de fruits ont établi un barrage filtrant sur les deux axes routiers menant en Andorre, du côté espagnol et en Ariège côté français, a déclaré le secrétaire général de la Fédération nationale des producteurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbellet le samedi 8 aout 2015 à 18:45

    les agriculateurs se trompent de cible..... qui a decrété l'embargo de la russie? cet embargo a des consequences sur nos agriculteurs qui ne vendent plus aux russes mais aussi parce que cela entraine une surcapacité qui entraine les prix vers le bas

  • Gelevert le samedi 8 aout 2015 à 14:03

    La France est engluée par une fiscalité abusive ainsi que par un labyrinthe de tracasseries administratives.Dans ces conditions, impossible d'être compétitifs face a d'autres pays de l'UE. Les protestations des éleveurs et agriculteurs devraient se faire en force devant les ministères impliqués.

  • pier4564 le vendredi 7 aout 2015 à 21:17

    chacun fait sa loi!

  • tchazard le vendredi 7 aout 2015 à 21:02

    c 'est sur que produire en zlotys et florins hongrois 30% moins cher que l 'euro ....çà aide bien , elle est belle cette UE

  • bibas1 le vendredi 7 aout 2015 à 21:00

    Les éleveurs (et le gouvernement...) ont tout faux! Selon le TFUE, rien n'empêche une entreprise privée d'acheter ou elle veut, là où elle veut. Sinon, il vont s'attirer de gros ennuis, plus pragmatiquement de lourdes amendes de la part de Bruxelles(vous voulez plus d'Europe, alors, votez "OUI"…) Sinon, il faut s’attaquer aux VRAIES CAUSES ! Dénoncer le TFUE en sortant de l’UE et de l’€ via l’art.50 . Vous aurez beau chercher, c’est la seule solution !

  • nanard83 le vendredi 7 aout 2015 à 20:38

    Le problème ici , c'est qu'il y a beaucoup trop d'exploitants agricoles , ils n'ont pas su s'adapter , maintenant , des pays plus petits ont un coût beaucoup plus faible Par contre , l'industrie a pratiquement disparu de notre pays ( voir Pechiney , Usinor , plus aucun fabricant d'électro ménager , de HI FI etc ... plus de métallurgie lourde ,, plus de sidérurgie , contrairement à l'Allemagne ) on ne sait pas s'adapter , trop d'inertie , on va le payer cher

  • nanard83 le vendredi 7 aout 2015 à 20:28

    pbenard6 , si les grandes surfaces sont obligées de changer leurs prix , vous devrez revoir votre budget !

  • pbenard6 le vendredi 7 aout 2015 à 20:22

    nanard, quelle concurrence? les marchands s'entendent entre eux pour te plumer - voir les multiples condamnations pour entente

  • nanard83 le vendredi 7 aout 2015 à 20:16

    Ce qu'il faut préserver , c'est la concurrence , comme dans tous les domaines , sinon , c'est le consommateur qui en pâtira !! Aux agriculteurs de s'adapter Quand à l'embargo russe , il ne concerne pas que la France , bien que celle-ci soit en 1ere ligne avec le Matamore !!!

  • tchazard le vendredi 7 aout 2015 à 20:01

    c 'est le dumping et la libre circulation des biens en UE...elle est belle leur union .