Nouvelles accusations de viols visant la Minusca en RCA

le
0

NATIONS UNIES, 12 septembre (Reuters) - La mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) fait à nouveau l'objet d'accusations de viols, a annoncé vendredi un porte-parole de l'Onu. Le chef de la Minusca, Babacar Gaye, a été limogé en août après une série d'allégations concernant des abus sexuels et le recours à une force excessive de la part des casques bleus engagés dans cette mission en RCA. "Selon les données recueillies à ce stade, un soldat de la Minusca a été impliqué dans une relation sexuelle avec une jeune femme, qui est aujourd'hui enceinte", a dit une porte-parole de la Minusca. "La Minusca vérifie cette nouvelle accusation et recueille des informations visant à confirmer que la victime supposée a plus de 18 ans." "L'Etat membre a été averti", a-t-elle ajouté, sans préciser de quel pays est originaire le soldat accusé. Au début du mois, le Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'Onu a fait état de nouvelles allégations d'abus sexuels qui auraient été commis par un soldat français de la force Sangaris en Centrafrique. ID:nL5N11921Z Le parquet de Paris a ouvert le 7 mai dernier une information judiciaire contre X sur des soupçons de viols de mineurs par des soldats français en Centrafrique en 2013 et 2014. (Louis Charbonneau, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant