Nouvelles accusations contre deux ex-responsables de Porsche

le , mis à jour à 18:17
0

BERLIN, 22 juin (Reuters) - Le parquet de Stuttgart a émis de nouvelles accusations contre deux anciens responsables de la holding Porsche SE PSHG_p.DE concernant leur rôle dans l'OPA ratée lancée sur Volkswagen VOWG_p.DE en 2008. Le parquet a précisé lundi que la mise en accusation de l'ex-président du directoire Wendelin Wiedeking et de l'ex-directeur financier Holger Härter se fondait sur un communiqué de Porsche d'octobre 2008 faisant référence à des options qui lui auraient donné le contrôle de près des trois quarts du capital de Volkswagen, le premier constructeur automobile européen. L'action VW avait flambé en réaction à cette annonce, obligeant les investisseurs ayant pris des positions à découvert sur le titre à se couvrir en toute hâte. "Le communiqué mensonger est porté à charge contre les prévenus parce qu'il laissait penser qu'à l'avenir une poignée seulement d'actions ordinaires VW serait disponible sur le marché, simulant ainsi un assèchement permanent du marché", explique le parquet de Stuttgart, la ville où se trouve le siège social de Porsche. Les avocats de Wiedeking et d'Härter, qui se retrouveront devant les tribunaux à partir du 31 juillet face à des accusations de manipulation du marché déjà formulées en 2012, ont démenti que leurs clients aient commis le moindre délit et jugé les accusations "factuellement fausses et infondées". Les premières mises en accusation portaient surtout sur la manière dont Porsche avait dissimulé son projet d'OPA, tandis que les nouvelles se réfèrent à la stratégie de couverture de Posrche, a expliqué une porte-parole du ministère public. L'OPA ratée de Porsche sur VW s'était soldée par des procès en cascade intentés par des dizaines de fonds spéculatifs qui accusaient la holding d'être montée discrètement au capital du constructeur automobile de Wolfsburg en 2008 et 2009. Certaines des actions en justice intentées en Allemagne et réclamant plus de cinq milliards d'euros de dommages et intérêts à Porsche SE ont été invalidées par les tribunaux de Stuttgart et de Braunschweig et l'attention se porte à présent sur le procès de Wiedeking et d'Härter. (Andreas Cremer et Jan Schwartz, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant