Nouvelle zizanie au PS dans le Pas-de-Calais

le
1
Philippe Kémel, le candidat qui affrontera Marine Le Pen aux législatives est contesté.

Circulez, il n'y a rien à voir. C'est en substance la réponse du Parti socialiste, chargé de trancher un conflit sur les investitures pour les élections législatives dans le Pas-de-Calais. Trois élus s'opposaient en effet pour représenter le PS dans la onzième circonscription, qui comprend la ville d'Hénin-Beaumont et qui sera scrutée de près puisque Marine Le Pen, la présidente du FN, devrait y être candidate.

Dépôt de recours

Albert Facon, le député sortant, et Jean-Pierre Corbisez, maire d'Oignies, avaient en effet déposé des recours après la désignation, par les militants, du maire de Carvin, Philippe Kémel. Mais c'est bien ce dernier qui devrait être le candidat socialiste. «Le bureau national a suivi le vote des militants et la proposition de la fédération», a indiqué Catherine Génisson, secrétaire de la fédération socialiste du Pas-de-Calais.

«Toute décision aurait été bonne, mais désormais le débat est clos», a-t-elle poursuivi. Cet appel à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • p-mart le lundi 16 jan 2012 à 10:53

    Et oui ce sont les seuls boulots qui ne tiennent pas compte de l'offre et de la demande.Il y a plétore de candidats pour ces postes, mais la rémunération ne fait qu'augmenter au fil du temps. Cela nous a même été vendu pour éviter les détournements et malversations, on voit le résultat aujourd'hui :-)