Nouvelle-Zélande : Un dernier haka pour Lomu

le
0
Nouvelle-Zélande : Un dernier haka pour Lomu
Nouvelle-Zélande : Un dernier haka pour Lomu

Au cours d'une cérémonie forte en émotion organisée à l'Eden Park d'Auckland, le jardin des All Blacks, c'est toute la Nouvelle-Zélande qui a rendu lundi un ultime hommage à Jonah Lomu. D'anciens joueurs ont notamment offert un dernier haka au légendaire ailier décédé brutalement à l'âge de 40 ans il y a moins de deux semaines.

Au lendemain d’une célébration traditionnelle déjà organisée à Auckland, c’est toute la Nouvelle-Zélande et l’équipe des All Blacks qui ont rendu un ultime hommage à Jonah Lomu lundi à l’Eden Park. Lors d’une cérémonie diffusée en direct par les télés néo-zélandaise et à laquelle assistaient Nadene, l’épouse de l’ancien ailier, et ses deux fils Brayley (6 ans) et Dhyreille (5 ans), habillés pour l’occasion de t-shirts floqués du n°11 de leur papa, le cercueil de Lomu est entré dans l’enceinte porté par d’anciens joueurs pendant qu’un chant de deuil maori était diffusé.

Plus tard, alors que le Premier ministre néo-zélandais, John Key, s’est exprimé via un message vidéo, lui qui est actuellement à Paris à l’occasion de la conférence mondiale sur le climat, une vingtaine d’anciens Blacks, emmenés notamment par Buck Shelford, ont exécuté un ultime haka (Ka Mate) devant le cercueil de l’homme aux 37 essais en 63 sélections avec la Nouvelle-Zélande (de 1994 à 2002). « Il n'existe guère de meilleur endroit pour dire adieu à Jonah Lomu, a notamment clamé John Hart, ancien entraîneur des All Blacks, selon des propos rapportés par l’Agence France Presse. Parce que c'est la maison spirituelle du rugby et un endroit que Jonah aimait tant. Jonah, tu étais un phénomène sur le terrain et un géant doux et bienveillant en-dehors. »

Egalement présent à l’autre bout du monde pour ce dernier hommage d’un pays et d’une équipe à son ancienne vedette disparue, Bernard Lapasset, le président français de World Rugby, a également tenu à saluer la mémoire de Lomu : « C'est une icône du rugby. Je me dois de représenter tous les fans que Jonah avait à travers la planète. Cet homme fantastique a fait passer au monde un très important message sur le rugby. Il terrifiait les défenseurs et enthousiasmait les spectateurs avec cette façon de courir avec le ballon qu'on n'avait jamais vue auparavant. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant