Nouvelle-Zélande : Savea encensé par ses pairs

le
0
Nouvelle-Zélande : Savea encensé par ses pairs
Nouvelle-Zélande : Savea encensé par ses pairs

L'ailier des All Blacks Julian Savea a déjà marqué huit essais dans cette Coupe du monde 2015 et affole le rugby mondial. Comparé au grand Jonah Lomu, il impressionne tout le monde, joueurs comme supporters.

Il a fait la une de tous les journaux après son triplé face aux Français le week-end dernier. Il faut dire qu’à seulement 25 ans, Julian Savea a dépassé la légende Jonah Lomu au classement des meilleurs marqueurs d’essais de l’histoire des All Blacks, rentrant du même coup dans le Top 5 de celui-ci. Avec 38 essais en 39 sélections, l’ailier des Hurricanes impressionne par sa capacité à marquer tout le temps, même dans les matchs à enjeu. « Julian commence à avoir beaucoup d’expérience internationale maintenant, affirme son coéquipier chez les All Blacks, Victor Vito. De son propre aveu, il était un peu en dessous de son niveau au début de la saison. Mais c’est un très grand compétiteur et il est redevenu cette bête de compétition que l’on connaît tous, comme on a pu le voir la semaine dernière. C’est un joueur taillé pour les grands matchs et on en a vraiment besoin. »

Elogieux, ils le sont tous pour cet ailier massif (1,92m, 114kg) et rapide, comme il y en a de plus en plus dans le rugby moderne. Comparé à Jonah Lomu pour ses statistiques mais aussi pour son jeu parfois destructeur (Noa Nakaitaci, Scott Spedding et Rabah Slimani peuvent en témoigner…), Savea s’efforce de rester humble : « C’est un honneur d’être comparé à lui (Jonah Lomu), répond-il lorsque la question lui est posée. Mais personne ne peut être comparé à lui, c’est une légende. J’essaye de faire du mieux que je peux dans cette équipe magnifique. Je suis fier d’en faire partie. Je fais ce que j’ai à faire. »

Habana l'estime très proche de Lomu

Une réponse posée et sans prise de risque pour faire retomber la pression, même si d’autres ne sont pas aussi laconiques, à l’image de Bryan Habana, co-meilleur marqueur de tous les temps en Coupe du monde (15) à égalité avec… Jonah Lomu. « J’ai énormément de respect pour lui, souligne l’ailier sud-africain du RCT. Il évolue à un niveau incroyable depuis trois saisons maintenant. Quand il a enfilé le maillot All Black pour la première fois, il y avait des doutes sur ses capacités, mais on peut voir qu’il a progressé à pas de géant dans ces trois années, et plus particulièrement dans cette Coupe du monde. Il y a des comparaisons entre lui et le grand Jonah Lomu et si vous regardez la manière dont il a marqué ses essais ce week-end, il s’est encore rapproché de Lomu. Il est non seulement physique et extrêmement rapide, mais il s’est aussi amélioré dans tous les aspects du jeu, dans la façon dont il travaille sur son aile, dans ses coups de pied. »

Juan Imhoff, auteur de cinq essais dans cette Coupe du monde à l’aile du XV argentin, est lui aussi admiratif de la maturité et du niveau de Julian Savea, qu’il a rencontré en phase de poules. « Ça fait déjà quelques années qu’il se sent en confiance, explique le joueur du Racing 92. C’est un monstre, si tu le croises en dehors des terrains il est tout aussi énorme. Après c’est toujours facile avec les All Blacks. J’aimerais bien voir des joueurs de la France jouer avec les All Blacks, ce serait plus facile. Mais il ne faut pas se mentir, il est à un niveau que je n’atteindrai jamais. » Avec huit essais au compteur dans cette Coupe du monde, il n’en manque plus qu’un à Julian Savea pour rentrer définitivement dans l’histoire de la Coupe du monde et dépasser le record d’essais marqués en une édition (8) ; record détenu par Bryan Habana (2007) et… Jonah Lomu (1999).

Basile DESPREZ (avec notre envoyé spécial à Londres, Jean-François Paturaud)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant