Nouvelle-Zélande : Retallick, un monstre adroit

le
0
Nouvelle-Zélande : Retallick, un monstre adroit
Nouvelle-Zélande : Retallick, un monstre adroit

Ce vendredi soir, Broddie Retallick fera son retour dans le XV de départ des All Blacks contre la Géorgie. A seulement 24 ans, celui qui vient d'être élu meilleur joueur du monde est un deuxième ligne complet capable de mener la Nouvelle-Zélande vers un nouveau titre mondial.

Élu « meilleur joueur de la planète » en 2014, Brodie Retallick est le genre de deuxième ligne dont tout entraîneur rêve. Un monstre physique (2,04m, 120 kg) avec une telle vivacité, ce n’est pas courant, même dans le rugby moderne. Leader naturel du paquet d’avants à seulement 24 ans, le joueur des Chiefs sait tout faire. Courir, sauter, passer, plaquer et porter le ballon, ses compétences semblent infinies comme le confirme son entraîneur aux Chiefs, Dave Rennie. « Rettalick est agressif ballon en main, il peut défier la défense mais comme il a aussi une super palette technique, il peut faire jouer les autres derrière lui. » Laissé au repos contre la Namibie la semaine dernière, après un premier match déjà très intense contre l’Argentine, Retallick sera sur la pelouse ce vendredi soir face à la Géorgie.

Le joueur parfait

Arrivé chez les Blacks en 2012, un an après le dernier titre mondial des siens, le joueur de 24 ans découvre la Coupe du monde en Angleterre cet automne. Ultra-mobile, le champion du monde des moins de 20 ans en 2011 est souvent le premier relais sur les relances de jeu. Et son aisance, ballon en main, lui permet de multiplier les passes après contact. Une étrangeté dans le milieu parfois stéréotypé des deuxièmes lignes. En bon deuxième ligne qui se respecte, Brodie ne donne pas sa part aux cochons dans les rucks. Quand Steve Hansen couche quinze joueurs sur la feuille de match, Brodie Rettalick est certainement le premier qu’il écrit. Le joueur parfait en somme. Un deuxième ligne d’un nouveau genre qui pourrait faire entrer ce poste si spécifique dans une nouvelle ère.

Avec la collaboration du magazine OVALE

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant