Nouvelle-Zélande : Hansen toujours méfiant

le
0
Nouvelle-Zélande : Hansen toujours méfiant
Nouvelle-Zélande : Hansen toujours méfiant

Avant d'affronter le XV de France en quarts de finale, Steve Hansen est revenu devant la presse sur le jeu français. Malgré les prestations tricolores décevantes en phase de poules, le coach néo-zélandais se méfie.

Difficile pour lui d’affirmer le contraire, mais Steve Hansen a bien joué le jeu en conférence de presse en s’arrêtant longuement pour parler des points forts français et de la méfiance à avoir vis-à-vis d’une équipe de France toujours surprenante. « Parfois, on se demande quelle équipe va se présenter sur le terrain. Mais la plupart du temps, ils répondent présent et quand c’est un gros match, ils sont toujours là. » Une façon de rappeler à ses hommes les désillusions passées (1999, 2007), de les réveiller surtout pour répondre au jeu, certes monotone des Français, mais quand même bien au-dessus en terme d’intensité par rapport à leurs deux derniers matchs : « Sans manquer de respect à quiconque, durant la phase de poules, il n’y a pas la même opposition. Ce n’est pas la même chose de jouer la Namibie. Donc il faut retrouver ça d’une façon ou d’une autre. On a essayé de reproduire ça à l’entraînement. Mais cette semaine, on n’a eu besoin de rien faire. L’intensité était déjà là. »

Ne pas s’affirmer en total favori, tout un art pour le sélectionneur néo-zélandais qui s’est appliqué à détailler les qualités françaises : « On s’aperçoit qu’ils l’ont encore (le French Flair), quand ils lâchent les chevaux, c’est sûr. On s’attend à les voir jouer avec leur créativité et leurs qualités physiques. ». Interrogé sur les différents leaders de cette équipe française, Steve Hansen a même sorti le grand jeu pour parler du capitaine Thierry Dusautoir : « C’est l’un des meilleurs joueurs de tous les temps. Si n’avait pas joué à la même époque qu’un certain Richie McCaw, Dusautoir serait probablement considéré comme le meilleur flanker du monde sur une très longue période. » Avant de s’attarder sur le cas de Wesley Fofana, l’un des joueurs français les plus réputé en Nouvelle-Zélande : « Je crois que (Wesley) Fofana fait partie de ces joueurs qui ont ce fameux flair. Il est bon. Il ne vaut mieux pas lui laisser trop d’espace. Il est capable de vous enrhumer en moins de deux. »

La France est prévenue, Steve Hansen veille à l’humilité de ses troupes et les All Blacks ne tomberont pas dans le panneau samedi soir en prenant les Français de haut : « Nos gars adorent le défi et il n’y a pas de défi plus grand que d’affronter la France. »

Basile DESPREZ

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant