Nouvelle tournée au Proche-Orient de John Kerry

le
0

(Précisions, contexte) WASHINGTON, 21 novembre (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry quittera dimanche Washington pour une tournée au Proche-Orient qui le conduira à Tel Aviv, Jérusalem et Ramallah, a annoncé samedi le département d'Etat. Ce voyage sera consacré aux moyens de "faire cesser la violence en Israël, à Jérusalem et la Cisjordanie", ajoute-t-il. Israël et les territoires palestiniens sont confrontés à une vague de violences depuis le début du mois d'octobre. "A Tel Aviv, Jérusalem et Ramallah, le secrétaire Kerry discutera de questions de sécurité bilatérales et régionales, y compris la Syrie et Daech (acronyme arabe de l'organisation Etat islamique, NDLR)", précise le département d'Etat. John Kerry se rendra également à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, pour parler du conflit en Syrie. La dernière rencontre entre John Kerry et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu remonte au mois dernier à Berlin. Lors de cette nouvelle tournée, le chef de la diplomatie américaine espère faire avancer les choses "de façon plus positive" et éviter la chute de l'Autorité palestinienne, ébranlée par la crise actuelle, a déclaré un haut responsable américain. Il présentera "toute une série de propositions" sur les moyens de faire retomber la tension, alors que les violences se poursuivent, a-t-il ajouté. Jeudi, cinq personnes , dont un Américain, ont été tuées dans des attaques en Israël et en Cisjordanie. ID:nL8N13E4T2 Le responsable américain a souligné que John Kerry allait en tout premier lieu inciter toutes les parties à agir pour mettre fin aux violences, sans insister sur une reprise des négociations en vue de parvenir à une solution à deux Etats. "En ce moment, il n'est pas question d'un accord (sur la solution à deux Etats), nous voulons simplement les encourager afin qu'ils fassent le nécessaire pour préserver la stabilité", a-t-il dit. "Pour cela, il faut agir concrètement sur le terrain en vue de stabiliser la situation de manière durable." Washington a critiqué cette semaine la décision de Benjamin Netanyahu d'approuver la commercialisation de terrains pour la construction de 454 nouveaux logements dans deux colonies de peuplement à Jérusalem-Est. ID:nL8N13C2TC Depuis début octobre, 18 Israéliens ont été tués dans des attaques menées par des Palestiniens. Côté palestinien, on dénombre 80 morts, soit dans ces attaques, soit dans des affrontements avec les forces de sécurité israéliennes. (Idrees Ali et Lesley Wroughton; Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant