Nouvelle réglementation sur les marchés américains de matières premières

le
0
(Commodesk.com) La Commodity Futures Trading Commission (CFTC), instance américaine chargée de réguler les marchés boursiers de matières premières, a voté hier de nouvelles restrictions sur certains contrats futures et autres produits financiers. La nouvelle loi, adoptée à trois voix contre deux par les membres de la Commission, limite le nombre de contrats pouvant être détenus par un investisseur sur un marché. Il s'agit de limiter les risques d'abus spéculatifs, voire de manipulation des marchés par des positions disproportionnées. Sont notamment concernés des contrats sur le Chicago Board of Trade (maïs, soja, blé?), l'IntercontinentalExchange (coton, cacao, café, jus d'orange?), le Chicago Mercantile Exchange (lait, bovins, porc maigre?) et le New York Mercantile Exchange (gaz naturel Henry Hub, brut léger, essence?). Les partisans de cette loi espèrent qu'elle permettra de stabiliser les prix en évitant les flambées d'origine spéculative ; ses opposants estiment au contraire que rien ne prouve la responsabilité de la spéculation dans les flambées de cours et que ces nouvelles règles risquent d'être contre-productives. Ces nouvelles règles, discutées depuis plus d'un an, s'inscrivent dans le cadre de la réforme Dodd-Franck, adoptée l'année dernière pour réguler les marchés après la crise des subprimes de 2008.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant