Nouvelle poussée d'aversion au risque après des statistiques décevantes

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont terminé en nette baisse aujourd’hui, pénalisés par un regain d’aversion au risque après des statistiques européennes décevantes. Le CAC 40 a perdu 1,33% à 4 322,16 points et l’EuroStoxx a reculé de 2,1% à 2 979,42 points. A Wall Street, les indices évoluent proches de leur point d’équilibre : vers 17h30, le Dow Jones perdait 0,14%.

L'annonce d'une dégradation du climat des affaires en zone euro a fait plonger les indices en fin de matinée. L'indice qui le synthétise, publié par la Commission européenne, est tombé de 0,41 en décembre à 0,29 point en janvier alors que les analystes attendaient 0,39 point. La tendance a été la même concernant le sentiment économique de la zone : l'indice est tombé à 105 points en janvier après 106,8 en décembre et un consensus Reuters de 106,4 points.

Dans les deux enquêtes, les cadres d'entreprises interrogés ont signalé leurs craintes concernant les perspectives de production et la situation de leurs carnets de commandes, notamment à l'export. Ces données vont dans le sens d'un ralentissement de la conjoncture mondiale qui impacterait l'activité en Europe et pourrait donc mettre à mal la croissance du continent.

Le retour de ces inquiétudes sur le plan macroéconomique a éclipsé le bond de plus de 5% du pétrole. Les opérateurs pétroliers ont bien accueilli les déclarations du ministre russe de l'Energie selon lequel l'Arabie saoudite serait d'accord pour que chaque pays membres de l'Opep abaisse ses quotas de production de 5%. Alors que les indices actions se sont montrés particulièrement sensibles aux évolutions du cours du brut depuis le début de l'année, cette forte progression n'a cette fois pas suffi à soutenir la tendance.

Les indices européens ont également souffert de la déroute des valeurs bancaires. L'indice sectoriel EuroStoxx 600 Banques a perdu 2,29% en raison des inquiétudes persistantes sur la santé des établissements italiens. A Paris, Société Générale (-3,32%) et BNP Paribas (2,82%) ont été parmi les plus fortes baisses du jour.

En revanche, les valeurs pétrolières ont profité du bond du pétrole : Technip a dominé le CAC 40 avec un gain de 6,15%, Maurel et Prom s'est adjugé 8,49%. Enfin, Areva a bondi de plus de 30% après l'annonce de sa recapitalisation.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant