Nouvelle piste de sortie des emprunts toxiques

le
0
Un député propose un règlement au niveau national, en dénouant les prêts un à un.

Aujourd'hui, les banques ne proposent plus d'emprunts toxiques aux collectivités. Mais les élus locaux ont sur les bras les prêts souscrits il y a quelques années, prêts dont les taux d'intérêt peuvent s'envoler du fait d'une indexation exotique. Ainsi, à Angoulême, le taux de l'emprunt indexé sur le franc suisse et sur le dollar a grimpé à 14,24% en août dernier!

Ce stock de prêts toxiques est conséquent, même s'il ne risque pas de déstabiliser les finances locales françaises. Sur une dette totale des communes, départements et régions de 155 milliards d'euros, de 12 à 15 milliards de prêts seraient toxiques et 7 milliards seraient particulièrement dangereux. C'est ce qui ressort des auditions de la commission d'enquête créée par l'Assemblée nationale sur le sujet.

En juillet, la Cour des comptes avait une estimation un peu inférieure, chiffrant les emprunts toxiques à 10-12 milliards; 5000 collectivités auraient souscrit des emprunts complexes. Mais

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant