Nouvelle pique de Hollande contre la City de Londres

le
1
    PARIS, 8 septembre (Reuters) - François Hollande a lancé 
jeudi une nouvelle pique contre la place financière de Londres, 
qui croit selon lui pouvoir rester le centre financier de 
l'Europe alors que la sortie du Royaume-Uni de l'Union 
européenne se prépare. 
    Le sort de l'industrie financière britannique dépendra des 
modalités de divorce négociées entre Londres et les 27 pays 
restants de l'Union en particulier sur le "passeport européen", 
qui permet aux établissements implantés dans l'un des pays 
membres de proposer ses services financiers dans tous les 
autres. 
    "On a une place financière dans un pays qui n'est plus, ou 
qui ne voudra plus être en Europe mais qui veut être toujours la 
place financière de l'Europe", a souligné le président français 
sur le ton de la raillerie, lors d'un discours sur la démocratie 
et le terrorisme. 
    "Eh bien non, l'Europe ce n'est pas qu'une place financière, 
c'est aussi un espace commun de valeurs, de principes où l'on 
est ensemble", a-t-il ajouté. 
 
 (Jean-Baptiste Vey et Elizabeth Pineau, édité par Yves 
Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cesarski il y a 3 mois

    il reve comme d'habitute, mon ennemi c est la finance il parait !!!!!!!!!!