Nouvelle perte d'exploitation d'Alcatel-Lucent au 1er trimestre

le
0
NOUVELLE PERTE POUR ALCATEL-LUCENT AU 1ER TRIMESTRE
NOUVELLE PERTE POUR ALCATEL-LUCENT AU 1ER TRIMESTRE

par Blandine Hénault et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a accusé vendredi une nouvelle perte d'exploitation au titre du premier trimestre, malgré une nette reprise de son activité en Amérique du Nord, l'équipementier télécoms restant confronté à une consommation de trésorerie importante.

Le groupe franco-américain a accusé pour le premier trimestre une perte d'exploitation ajustée de 179 millions d'euros, contre un résultat d'exploitation positif de 222 millions au premier trimestre 2012.

Son chiffre d'affaires s'est par ailleurs établi à 3,226 milliards d'euros, en hausse de 0,6%, tandis que sa perte nette publiée est ressortie à 353 millions d'euros.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 3,182 milliards d'euros et une perte nette de 239,83 millions d'euros.

Le nouveau directeur général Michel Combes, qui a succédé début avril à Ben Verwaayen, note dans un communiqué que le premier trimestre reflète "des tendances de marché encourageantes".

La division de réseaux et plates-formes, principale activité d'Alcatel-Lucent, a ainsi vu son chiffre d'affaires progresser de 4,2% au premier trimestre, tiré par un bond de 15,1% de l'activité du groupe en Amérique du Nord.

Son concurrent Ericsson avait déjà fait état mercredi d'une augmentation de ses ventes d'équipements de réseaux au premier trimestre grâce aux investissements des opérateurs américains dans les infrastructures mobiles de quatrième génération (4G).

"Nous avions déjà indiqué que 2013 serait légèrement meilleure que 2012", a déclaré le directeur financier Paul Tufano lors d'une conférence téléphonique.

LE CASH RESTE UN "CHALLENGE"

Le groupe franco-américain a toutefois brûlé 533 millions d'euros de cash au premier trimestre, soit bien plus que les 162 millions d'euros consommés au premier trimestre 2012.

Cette dégradation de la trésorerie, un problème récurrent pour Alcatel-Lucent, s'explique par un calendrier défavorable lié au paiement des contrats, a expliqué le directeur financier de l'équipementier.

"C'est juste une question de calendrier en ce qui concerne le cash. Cela représente quelques 100 millions d'euros de consommation de trésorerie qui ont été plus prononcés au premier trimestre que l'an dernier", a déclaré Paul Tufano.

"Cela ne représente pas une dégradation en termes de consommation de cash", a-t-il ajouté.

En 2012, Alcatel-Lucent avait consommé 679 millions d'euros de trésorerie.

"Un accent tout particulier va être mis sur la gestion du besoin de fonds de roulement pour inverser une partie de son impact négatif au premier trimestre", a déclaré Michel Combes cité dans le communiqué, qualifiant la situation du free cash flow de "challenge".

Le directeur général a également indiqué vendredi que l'équipementier était "en train de revoir activement les activités du groupe".

Fin mars, il avait indiqué qu'il dévoilerait en juin son plan pour les trois années à venir pour redresser l'équipementier télécoms lancé depuis l'an dernier dans un vaste plan de restructuration impliquant la suppression d'environ 5.500 emplois.

A la Bourse de Paris, le titre Alcatel-Lucent affichait des variations contrastées en début de séance, hésitant entre hausse et baisse. Vers 9h15%, le titre cédait 0,18% à 1,086 euro.

Edité par Cyril Altmeyer

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant