Nouvelle passe d'armes diplomatique sino-japonaise

le
0

L'inauguration par Pékin d'un mémorial consacré à l'assassin du premier ministre japonais en 1909 a provoqué l'ire de Tokyo.

De notre correspondant à Pékin,

La Chine et le Japon ne ménagent pas leurs efforts pour envenimer des relations diplomatiques déjà tendues. Lundi, l'inauguration par la République populaire d'un mémorial consacré à l'assassin du premier ministre japonais en 1909 a déclenché une nouvelle passe d'armes diplomatique, provoquant l'ire de Tokyo. Fin décembre, c'est la visite du premier ministre japonais, Shinzo Abe, au sanctuaire patriotique Yasukuni, qui avait provoqué les foudres de Pékin. Les relations entre les deux voisins sont empoisonnées par des disputes territoriales ou liées à l'histoire.

Célébré dans son pays comme un héros de la lutte contre l'occupation japonaise, le Coréen Ahn Jung-Geun abattit de plusieurs balles Hirobumi Ito, premier premier ministre japonais, dans la gare de Harbin (nord-est de la Chine)...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant