Nouvelle orthographe : testez-vous !

le
1
Avec la réforme de l'orthographe, les maitresses (sans accent circonflexe !) vont devoir revoir leurs classiques.
Avec la réforme de l'orthographe, les maitresses (sans accent circonflexe !) vont devoir revoir leurs classiques.

Pour mettre en place la « nouvelle orthographe », il aura fallu bien du courage aux autorités compétentes en matière de langue française. Publiées au Journal officiel du 6 décembre 1990, les rectifications orthographiques recommandées par les autorités compétentes en la matière auront mis un quart de siècle pour entrer dans les manuels scolaires. À la seule vue de « l'ognon », les yeux des amoureux de la langue française se sont mis à pleurer, quand en cet hiver 2015-2016 le ministère de l'Éducation nationale a décidé de l'intégrer aux nouveaux livres édités pour la rentrée de septembre 2016. Leur langue, leur si belle langue, serait-elle en passe d'être détruite ? À quoi bon changer l'orthographe de ces mots que l'on s'est évertué à apprendre ? Mais pourquoi (et comment !) l'Académie française, le Conseil supérieur de la langue française, plusieurs autres institutions officielles des différents pays francophones, et bien sûr le gouvernement français de 1990 ont-ils pu accepter cela ?

Cohérence

Qu'on le croie ou non, c'est bien un souci de cohérence qui se cache derrière cette folle initiative. L'idée était de « régulariser des formes qui se trouvaient isolées par rapport à une série à laquelle elles appartenaient [relai rejoint essai, combattivité gagne un t pour rejoindre battre] », explique Dominique Dupriez dans La nouvelle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 4 semaines

    L'art de perturber un plus les gamins qui sont déjà infoutus , par leurs enseignants, d'écrire l'orthographe traditionnelle.