Nouvelle manifestation pour Gaza ce samedi à Paris

le
0
Nouvelle manifestation pour Gaza ce samedi à Paris
Nouvelle manifestation pour Gaza ce samedi à Paris

Il avait réussi à mobiliser entre 14 500 et 25 000 manifestants dans le calme le 23 juillet à Paris. Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, qui réunit une cinquantaine d'associations, partis et syndicats, a lancé un nouvel appel «unitaire» à manifester samedi pour dire «Halte à l'agression israélienne» et demander la «levée du blocus, illégal et criminel de Gaza». Cette manifestation propalestinienne, autorisée vendredi par la préfecture de police de Paris, suivra le même itinéraire que la semaine dernière : elle partira à 15H00 de la place Denfert-Rochereau (XIVe) pour rejoindre les Invalides (VIIe).

«Tout a été fait pour éviter les débordements» lors de ce défilé, a assuré samedi matin Youssef Boussoumah, du Parti des Indigènes de la République, sur I-Télé.

L'objectif «est de présenter un front aussi uni que possible, comme ce fut le cas le 23 juillet» en rassemblant toutes les organisations qui appellent à manifester depuis le début de l'offensive israélienne sur Gaza, avait annoncé mercredi Didier Fagart, de l'Association France Palestine Solidarité (AFPS).

VIDEO. Les manifestants pro-Gaza demandent à "Israël d'arrêter ce massacre"

A Paris, samedi dernier, une autre manifestation propalestinienne qui devait partir de la place de la République avait été interdite. Plusieurs milliers de personnes s'y étaient néanmoins rendues, occasionnant des heurts limités avec les forces de l'ordre.  Selon Youssef Boussoumah, ces débordements sont le fait d'un «groupe qui s'appelle Gaza Firm» et dont les membres «sont des fachos». «Ils sont 40, ils sont ultra-minoritaires et ils seront absolument exclus» samedi, a-t-il dit.

VIDEO. Manif pro-Gaza interdite : les «organisateurs n'ont pas su contrôler leur manifestation»

L'offensive israélienne à Gaza a coûté la vie à plus de 1650 Palestiniens, en grande majorité des civils, ainsi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant