Nouvelle manifestation lycéenne contre les expulsions

le
8
LES LYCÉENS RESTENT MOBILISÉS CONTRE LES EXPULSIONS
LES LYCÉENS RESTENT MOBILISÉS CONTRE LES EXPULSIONS

PARIS (Reuters) - Pour la seconde journée consécutive, plusieurs milliers de lycéens ont manifesté vendredi à Paris pour protester contre l'expulsion de France de la collégienne d'origine kosovare Leonarda Dibrani et d'un lycéen arménien de 19 ans, Khatchik Kachatryan.

Ils se sont rassemblés vers 13h00 place de la Bastille à l'appel de l'Union nationale lycéenne (UNL) et de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl) pour défiler jusqu'à celle de la Nation, sous la surveillance d'un important dispositif policier.

Le mouvement s'est élargi à l'Union nationale des étudiants de France (Unef), première organisation étudiante, et à des représentants de syndicats enseignants.

"La première chose que je demande, c'est que le président de la République s'exprime. On est en train de piétiner un modèle républicain", a déclaré à la presse Ivan Dementhon, président de l'UNL. "On demande un changement de la loi si elle s'oppose à l'intégration", a-t-il ajouté.

Pour Ian Brossat, président du groupe communiste au conseil de Paris, "François Hollande doit entendre le message envoyé par la jeunesse".

"Le gouvernement doit changer la loi pour qu'on ait une politique d'immigration qui ne soit pas celle menée par Nicolas Sarkozy", a-t-il dit à des journalistes.

Les lycéens brandissaient des pancartes et des banderoles réclamant la fin des expulsions de jeunes étrangers scolarisés. "L'éducation c'est no border", "Libérez Khatchik", "Non aux expulsions", pouvait-on lire sur des pancartes.

Le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui demande la démission du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, s'est joint discrètement aux manifestants. Il a dialogué avec des lycéens, distribué des autographes, avant de s'éclipser dans une brasserie. "Pas de récupération!", a crié un manifestant.

"Le parti de Jean Jaurès ne brûle pas les campements, le parti de Jean Jaurès ne piétine pas les jouets des gosses, le parti de Jean Jaurès n'arrête pas les enfants qui vont à l'école", avait-il lancé jeudi sur l'antenne de BFMTV.

Des lycéens ont continué eux aussi à réclamer la démission du ministre de l'Intérieur, qui a essuyé une salve de critiques à gauche, y compris de collègues du gouvernement.

"Valls, t'es foutu, la jeunesse est dans la rue", scandaient des manifestants.

L'UNL et la Fidl demandent le retour en France de Leonarda Dibrani, 15 ans, interpellée le 9 octobre dans le Doubs lors d'une sortie scolaire, et de Khatchik Kachatryan, qui était élève au lycée Camille-Jenatzy dans le XVIIIe arrondissement de Paris et a été expulsé samedi dernier vers l'Arménie.

L'exécutif attend pour s'exprimer les conclusions de l'enquête administrative menée sur l'expulsion de Leonarda et de sa famille au Kosovo. Les conclusions sont attendues vendredi soir.

Gérard Bon, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pontetya le vendredi 18 oct 2013 à 14:23

    mk1.en ce qui concerne les rythmes scolaires,je sais pas si ils sont insupportables pour les enfants,mais c'est clair que les profs ne doivent pas etre bien fatigué en fin de semaine,en tout cas bien moins qu'un salarié a la chaine ou qu'un commerçant qui se leve tot pour aller faire les marchés.quand aux manifs,rien de plus facile que de manipuler des lyceens eduquer a coup de loft story,star academy et autres emissions a 2 balles...

  • r.espic le vendredi 18 oct 2013 à 14:22

    La jeunesse est grise et noire.

  • lorant21 le vendredi 18 oct 2013 à 14:21

    Hop, on fait le pont!

  • colafer le vendredi 18 oct 2013 à 14:19

    Ca devient du grand n'importe quoi !!Les français n'en n'ont rien à faire !! la loi est appliquée.

  • 66michel le vendredi 18 oct 2013 à 14:07

    ouai jeunesse manipulée.........c'est clair.

  • gglafont le vendredi 18 oct 2013 à 13:59

    Ca fait des vacances aux profs..ils peuvent partir en week-end avant ce soir...les élèves il faudra leur mettre 0 pour les contrôles qu'ils ont séché et les parents sont de toute évidence déjà des loosers pour ne pas éduquer correctement leurs enfants. Ce n'est pas en manifestant que l'on apprend à gagner, c'est en s'entrainant et en apprenant.

  • mk1 le vendredi 18 oct 2013 à 13:42

    Pas d'affolement, après 6 semaines a peine de cours, deja 2 semaines de vacances en vue ce soir !!!et on nous dit que les rythmes scolaires sont insupportables !!!

  • pichou59 le vendredi 18 oct 2013 à 13:27

    encore la manipulation de l'extrême gauche...... pauvres bambins