Nouvelle hausse du prix du gaz en vue

le
14
Alors que le Conseil d'État a annulé en début de semaine, le gel des tarifs du gaz, le gouvernement réfléchirait à appliquer une hausse inférieure à 10%, comme le prévoit la loi.

C'est un «joli» cadeau de Noël que le premier ministre, François Fillon, s'apprête à annoncer aux Français en début de semaine prochaine : une hausse des prix du gaz. En début de semaine, le Conseil d'État a annulé le gel des tarifs du gaz. La porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse, et le ministre de l'Énergie Éric Besson ont affirmé cette semaine que le gouvernement écartait le scénario d'une «forte» augmentation. La hausse ne devrait donc pas être de 10% comme le prévoit la loi.

L'État négocierait une baisse des marges de GDF Suez

À quelques mois de l'élection présidentielle et afin de ne pas rogner le pouvoir d'achat des Français, le gouvernement réfléchirait à des solutions pour limiter la probable hausse des prix du gaz. Ainsi, l'État négocierait avec GDF Suez, selon les informations du Journal du Dimanche, une baisse des marges du groupe.

En outre, pour aider les foyers les plus modestes à faire face à la hausse des prix du gaz, le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, propose d'étendre les tarifs sociaux du gaz. Environ 1,5 million de ménages français, soit un client sur six de GDF Suez, sont considérés comme en « précarité énergétique », c'est-à-dire ayant des difficultés à régler leur facture. Les tarifs sociaux du gaz et de l'électricité qui bénéficient actuellement à près de 400.000 personnes, représentent une économie de l'ordre de 130 euros dans le gaz et de 90 euros dans l'électricité par an et par client.

En parallèle, l'État réfléchirait sur la possibilité de modifier la formule de calcul des tarifs du gaz, qui se base plus sur les coûts d'approvisionnement de GDF Suez et moins sur l'évolution des prix de marché du gaz. L'application de cette nouvelle version pourrait aboutir à une augmentation de 6% plutôt que de 10%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ceriz le lundi 5 déc 2011 à 12:01

    c la crise alors c pas ma faute dis sarko: mais il sert à quoi alors? quel problème a t'il resolu? eco: nonsocial: nonretraites? en partiebilan dettes: nonpouvoir d'achat: non je vous pose la question?

  • ceriz le lundi 5 déc 2011 à 11:34

    c scandaleux et la hausse et la manière de faire! pauvre sarko! ne sera pas reelu! mais il en aura fait des degats celui là!!!!!!!!!jamais une bonne news sous son règne: jamais! qu'il se barre!

  • khmane08 le lundi 5 déc 2011 à 11:17

    le gaz est volatile et nous on est des ovins

  • birmon le lundi 5 déc 2011 à 10:41

    Insistons sur la vérité. Le cadeau ne vient pas du Gouvernement mais des magistrats du Conseil d'Etat en opposition avec la volonté gouvernementale. Remarquons aussi que si on étend les tarifs sociaux, cela signifie que les gens qui ont bossé toute leur vie pour être un peu au-dessus des minimas sociaux seront encore les dindons de la farce puisqu'ils auront gagné par leur travail le droit de payer plus cher que les autres.

  • M6111389 le lundi 5 déc 2011 à 10:07

    Le roi Fabuis Hier soir: L'allemagne seule avec un euro très fort = moins d'exportation ... elle elle est foutue. La France seule avec une monnaie faible = dette plus lourde... mais dans ce cas on ne parle pas des exportations ... Elle est foutue. Belle preuve de logique pour cet homme politique ... à moins qu'il ne soit qu'une fripouille lui aussi.

  • tutuuuuu le lundi 5 déc 2011 à 09:35

    GDF se fait enq.ulec à sec par poutine, aussi ça retombe sur nous

  • 59didier le lundi 5 déc 2011 à 09:34

    Alors après une rapide recherche et un petit calcul :Tarif réglementé du gaz : Cette formule devait entraîner une hausse de 8,8% à 10% des tarifs réglementés de GDF Suez,une hausse qui viendrait s'ajouter à une augmentation des prix de 20% depuis 2009 et de 60% depuis 2005.Tarif du pétrole : Cours du brent en 2006 : 60 € Cours du brent en 2011 : 90 € environ.Donc le gaz augmente de 70 % et le pétrole de 50 % sur la même période. Bizarre cette indexation

  • M3921535 le lundi 5 déc 2011 à 09:04

    en fait c est souvent ainsi.l etat veux nous crever un oeil nous allons ne pas etre d accord donc il nous annonce qu il va nous crever les deux yeux tous le monde crient au scandale et apres reflextion et palabre il revient en arriere et ne nous en creve qu un et nous on est content on a gagné mais au final c est l etat qui est arrivé a sont but et en plus on est content a mediter.

  • hivaoa le lundi 5 déc 2011 à 08:53

    voilà un beau coup monté entre le conseil d'état et le gouvernement pour mieux plumer les français. bravo et honte à vous !

  • eric.kat le dimanche 4 déc 2011 à 22:33

    quelle bande de F de P ! c'est la première fois que je poste ainsi mais il n'y a pas d'autres mots !on se paye des hotels à 38000euros la nuit, une rénovation de l'Elysée cet été à 80 millions, nos politiciens se bourrent les poches de fric où dépensent celui de l'Etat à tout va et voudraient augmenter le gaz de 10% (finalement de6%) quelle belle bande d'enflures !