Nouvelle hausse du nombre de manifestants anti-immigrés à Dresde

le
0

DRESDE, Allemagne, 12 janvier (Reuters) - Un nombre record de 25.000 manifestants anti-islamistes ont défilé lundi à Dresde et ont observé une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de la semaine dernière en France. La chancelière Angela Merkel, avec d'autres responsables politiques, a appelé la population à ne pas s'associer aux manifestations hebdomadaires du mouvement Pegida (Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident). La chef du gouvernement, qui a déclaré lundi que l'islam était une composante essentielle de la culture de l'Allemagne, participera mardi à une veillée à Berlin organisée par un groupe musulman en mémoire des 17 personnes tuées la semaine dernière à Paris dans les attentats contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo et contre une supérette cachère. Lundi dernier, la marche de Pegida à Dresde avait rassemblé quelque 18.000 personnes à Dresde. ID:nL6N0UL0AJ "Nous obtenons un peu plus de soutien chaque semaine", a déclaré à Reuters la co-fondatrice de Pegida, Kathrin Örtel, en affirmant que son mouvement était "contre toutes les violences motivées par la religion". Les manifestants, beaucoup vêtus de noir, agitaient le drapeau allemand. La plupart étaient des hommes âgés de plus de 50 ans. Beaucoup criaient : "nous sommes le peuple" et se disaient plus préoccupés par l'augmentation de l'immigration que par les événements en France. Les contre-manifestants criaient : "Pegida, vous êtes des racistes" et "l'Allemagne a honte de vous". A Berlin et à Düsseldorf, dans la partie ouest de l'Allemagne, les contre-manifestants étaient plus nombreux que les Pegida. (Madeline Chambers avec Michelle Martin; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant