Nouvelle hausse du chômage en juin : 14.900 sans-emploi supplémentaires

le
6
Nouvelle hausse du chômage en juin : 14.900 sans-emploi supplémentaires
Nouvelle hausse du chômage en juin : 14.900 sans-emploi supplémentaires

Après une légère pause en mai, le chomâge est bel et bien reparti à la hause. Fin juin, 3 279 400 demandeurs d'emploi en catégorie A (sans activité) étaient inscrits à Pôle emploi, en France métropolitaine. Soit 14.900 chômeurs de plus qu'en mai (+0,5%) et 11,2% de plus qu'il y a un an. Une mauvaise nouvelle qui tombe au lendemain d'un déplacement à Dunkerque (Nord) où François Hollande a réaffirmé que sa «première volonté» était d'inverser à la fin de l'année la courbe du chômage. Dans l'entourage du président, on expliquait d'ailleurs que, pour les chiffres de juin, il ne fallait «s'attendre ni à un miracle, ni à une catastrophe», après plus de deux ans de hausse.

Le record historique de sans-emploi est donc une nouvelle fois battu, comme chaque mois depuis le passage en mars du cap symbolique des 3,2 millions d'inscrits, inégalé depuis 1997. Dans cette catégorie, la plus significative, le nombre de demandeurs de moins de 25 ans est en baisse de 0,3 % en juin, celui des 25 à 49 ans augmente de 0,5 %, et celui des 50 ans et plus s'accroît de 0,9 .

Le nombre de demandeurs d'emplois de catégories B et C (en activité) est lui en baisse, respectivement de 1,2% et 0,4% sur un mois. Mais en comptabilisant les trois catégories, le nombre total d'inscrits à Pôle emploi monte à 4.799.700 en France métropolitaine. Un nombre en hausse de 0,1% sur un mois, et de 9,1 % sur un an.

INFOGRAPHIE. La courbe du chomâge sous François Hollande

La pause du mois de mai n'aura pas été longue

En mai, le nombre de demandeurs d'emploi avait marqué une pause inattendue (+100 en catégorie A, sans aucune activité). Mais un grand nombre de chômeurs (36.400, 20% de plus qu'en avril) avait disparu des listes faute d'avoir «actualisé» leur situation mensuelle, expliquant en partie cette accalmie accueillie avec prudence par le gouvernement. Malgré ce coup de frein, les listes de Pôle emploi atteignaient fin ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M935678 le mercredi 24 juil 2013 à 19:28

    comment peut il baisser vu leur méthode?

  • M935678 le mercredi 24 juil 2013 à 19:27

    qui leur fait confiance?

  • marley70 le mercredi 24 juil 2013 à 18:41

    Et combien de radiations ???

  • muck12 le mercredi 24 juil 2013 à 18:32

    normal et c est pas fini

  • imagine7 le mercredi 24 juil 2013 à 18:17

    C'est pas demain que ça va baisser !!!

  • renard le mercredi 24 juil 2013 à 18:10

    Et le nombre exact, c'est combien ? (à 100.000 chômeurs près).