Nouvelle fermeture d'usine dans l'aluminium

le
0

(Commodesk) Norsk Hydro annonce son intention de fermer son usine d'aluminium de Kurri Kurri en Australie.
Le groupe norvégien, qui avait déjà réduit d'un tiers l'activité de l'usine depuis janvier dernier, a entamé des discussions avec les syndicats. Le site de Kurri Kurri avait, avant la fermeture partielle, une capacité annuelle de production de 180.000 tonnes d'aluminium.

Norsk Hydro explique que les mauvaises conditions macroéconomiques, la faiblesse des prix du métal, les perspectives de marché incertaines, ainsi qu'un dollar australien fort ont lourdement pesé sur la rentabilité de l'usine. A long terme, le groupe estime que sa viabilité est mise en cause par la hausse des coûts de l'énergie et la taxe carbone.

Fin avril, Norsk Hydro avait annoncé des bénéfices trimestriels plombés par une perte de 15 millions d'euros sur les branches bauxite-alumine et aluminium primaire.

Le norvégien n'est pas le seul aluminier à réduire sa production. Depuis plusieurs mois, les plus grandes compagnies productrices d'aluminium (Rusal, Rio Tinto Alcan, Alcoa...) annoncent des plans de restructuration et la fermeture de leurs usines les moins rentables.

Ce mouvement se traduit dans les chiffres de production publiés par l'Institut international de l'aluminium le 21 mai. La production mondiale d'aluminium en avril, à 2,04 millions de tonnes, était en repli de 3% par rapport au même mois l'année dernière. Sur les quatre premiers mois de 2012, la production en Europe de l'Ouest a accusé un recul particulièrement important : -7% par rapport à la même période l'année dernière, à 1,22 million de tonnes.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant