Nouvelle évacuation de rebelles dans la banlieue de Damas

le
0
    BEYROUTH, 28 novembre (Reuters) - Des centaines d'habitants 
de la ville de Khan al Chih ont quitté lundi la localité située 
au sud-ouest de Damas après avoir été longuement assiégés par 
l'armée gouvernementale, a annoncé l'Observatoire syrien des 
droits de l'homme (OSDH). 
    Une dizaine de bus a quitté la ville pour la province 
d'Idlib, toujours contrôlée par les rebelles, a dit l'OSDH sans 
pouvoir préciser si les véhicules transportaient uniquement des 
rebelles et/ou leur famille. 
    Un accord conclu entre le gouvernement et les rebelles 
prévoit le transfert d'environ 1.450 rebelles et 1.400 proches, 
a dit l'OSDH. Au total, 42 bus et près de 25 ambulances 
devraient être mobilisés pour mener l'opération à bien. 
    Des sources locales ont déclaré à Reuters que 3.000 
personnes, dont une moitié de combattants, devraient être 
évacués, dès lundi pour la plupart. 
    Cette évacuation vient s'ajouter à celles d'autres faubourgs 
de Damas qui étaient tenus par des rebelles depuis plusieurs 
années. Elle permettra, comme les précédentes, de relâcher la 
pression sur la capitale syrienne. 
 
 (Ellen Francis, Nicolas Delame pour le service français, édité 
par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant