Nouvelle enquête sur Air France après un décollage mouvementé

le , mis à jour à 15:50
0

par Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Air France est confronté à une deuxième enquête d'affilée à la suite d'une erreur qui a causé une frayeur aux pilotes d'un avion cargo au moment du décollage, selon des responsables de la compagnie et de la sécurité aérienne.

Les pilotes d'un Boeing 777 cargo à destination de Mexico ont dû prendre le contrôle des moteurs en pleine phase de décollage de l'aéroport de Roissy le 22 mai après avoir entré des données erronées dans le système informatique de l'appareil.

Une sous-estimation du poids de l'avion peut conduire l'appareil à ordonner une poussée des deux moteurs moins forte que nécessaire au décollage et tenter de quitter le sol de manière prématurée, accroissant le risque de frottement de la queue de l'aéronef sur la piste.

Selon une source du secteur aérien, le poids de l'avion entré dans le système informatique était inférieur de 100 tonnes à son niveau effectif, soit plus d'un quart de son poids maximum au décollage.

Air France a confirmé l'incident à Reuters, précisant que l'équipage a poursuivi son vol jusqu'à Mexico, où leur activité a été suspendue.

Une porte-parole du Bureau enquêtes et analyses (BEA) a fait état de l'ouverture d'une enquête en plus de l'enquête interne menée par la compagnie.

"Je confirme que le BEA ouvre une enquête à partir des éléments transmis par Air France", a-t-elle déclaré.

C'est la deuxième fois ce mois-ci que la compagnie française doit clouer au sol un équipage et sensibiliser l'ensemble de ses pilotes aux règles de sécurité, après l'incident survenu début mai sur un Boeing 777 de ligne qui a évité de justesse le Mont Cameroun.

Dans les deux cas, Air France a souligné que l'équipage avait identifié le problème et réagi de manière appropriée. Elle rappelle que les pilotes de la compagnie sont encouragés à transmettre systématiquement à leur hiérarchie ce type d'information afin de porter la sécurité des vols "au plus au niveau".

(Tim Hepher, avec Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant