Nouvelle détérioration de l'activité dans les services en mai

le
0
Nouvelle détérioration de l'activité dans les services en mai
Nouvelle détérioration de l'activité dans les services en mai

PARIS (Reuters) - L'activité dans le secteur des services en France s'est de nouveau contractée en mai, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achats publiés mardi.

Après la forte contraction dans l'industrie en mai, ces indicateurs signalent une forte probabilité de repli de l'économie française au deuxième trimestre, estime Markit.

L'indice PMI des services s'est inscrit à 45,1, contre 45,2 en avril et 45,2 en première estimation "flash". C'est le plus bas niveau pour cet indice depuis octobre dernier.

Le seuil de 50 sépare croissance de contraction.

L'indice PMI composite recule pour sa part à 44,6 contre 45,9 en avril et 44,7 en première estimation. L'indice composite atteint ainsi son plus bas niveau depuis avril 2009.

"Selon toute probabilité, le PIB devrait se contracter au deuxième trimestre après avoir stagné au cours du premier trimestre", déclare Jack Kennedy, économiste chez Markit.

"L'incertitude économique continue de peser sur la demande, les entreprises de services faisant état d'une certaine frilosité de leurs clients en matière de dépenses", poursuit-il.

"La diminution de la charge de travail n'augure rien de bon pour l'emploi: les prestataires réduisent leurs effectifs en mai, mettant ainsi fin à la période de stabilité amorcée au début de cette année."

L'indice de l'emploi dans les services est à 48,3 en mai, son plus bas niveau depuis mars 2010. L'indice composite de l'emploi est à 47,5, son plus bas niveau depuis mars 2010.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant