Nouvelle dégradation de la note de la France : les conséquences

le
0

La France avait déjà connu une dégradation de sa note par l'agence de notation Standard & Poor's en janvier. En novembre, c'est au tour de Moody's de ramener le AAA à Aa1.

La France dégradée AA+

En ce début d'année 2012, l'agence de notation Standard & Poor's avait créé un choc en baissant la note triple A de la France pour la ramener à AA+. C'est au tour de l'agence Moody's de dégrader la notation de la France : le 20 novembre dernier, elle est passée de AAA à AA1. La notation d'un pays évalue son risque de solvabilité financière, soit la qualité de son crédit et la capacité de ce pays à rembourser ses dettes.

Ce qui est reproché à la France

Pour deux agences, la France est désormais jugée avec une sécurité financière de « haute qualité », alors qu'elle était auparavant dotée d'une « sécurité optimale ». L'agence Moody's justifie sa dégradation de note par plusieurs raisons : la perte de compétitivité et la rigidité du marché du travail, les perspectives budgétaires de la France « incertaines » et « l'exposition de la France à la périphérie de l'Europe par le biais de ses relations commerciales ». L'absence de banque centrale nationale est aussi déplorée.

Peu de réactions de la part des investisseurs

Pour l'heure, aucun mouvement de défiance des marchés n'a été observé vis-à-vis de la France. Les mesures prises par le gouvernement devront impérativement rétablir un équilibre financier, mais les conséquences de la dégradation sont limitées.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant