Nouvelle défection dans l'armée nord-coréenne

le
0
Samedi, un soldat nord-coréen est «passé au Sud», portant à trois le nombre de défection depuis le début de l'été.

Sans crier gare, le jeune homme a ouvert le feu sur ses deux compagnons de patrouille, avant de jeter son arme et de courir comme un dératé vers les barbelés adverses. Ce scénario sanglant, sorti tout droit d'un film de la guerre froide, s'est déroulé samedi le long du 38e parallèle, qui déchire toujours la péninsule coréenne depuis 1950. Comment le jeune soldat nord-coréen a réussi à franchir la DMZ, la frontière la plus militarisée au monde, reste un mystère. Mais sa défection après avoir tué deux de ses camarades suscite des questions nouvelles sur la loyauté de l'armée nord-coréenne envers le régime, à l'heure où le jeune leader Kim Jong-un tente de s'imposer.

«La principale cause de son geste est qu'il ne voyait plus d'espoir au Nord», affirme l'un des interrogateurs qui ont «cuisiné» le transfuge, cité par le Chosun Ilbo. Le soldat, âgé d'une vingtaine d'années, opérait sur la zone frontalière du parc industriel de Kaesong, où des entreprises s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant