Nouvelle contraction dans l'industrie chinoise

le
0
NOUVELLE CONTRACTION DANS L'INDUSTRIE EN CHINE, SELON HSBC/MARKIT
NOUVELLE CONTRACTION DANS L'INDUSTRIE EN CHINE, SELON HSBC/MARKIT

PEKIN (Reuters) - Le secteur manufacturier chinois a connu en mai un troisième mois consécutif de contraction en raison notamment du plus fort recul en près de deux ans des commandes à l'exportation, selon l'enquête auprès des directeurs d'achat de HSBC/Markit rendue publique lundi.

L'indice PMI de HSBC/Markit a été en mai de 49,2 en version définitive, soit à peine mieux que sa version préliminaire de 49,1 et que son niveau d'avril à 48,9.

Il demeure ainsi sous la barre des 50 séparant contraction et croissance de l'activité.

Le sous-indice des nouvelles exportations s'est effondré à 46,7, un plus bas depuis juin 2013, ce qui est nettement moins que le 50,3 enregistré en avril.

La production industrielle s'est contractée pour la première fois de l'année avec un sous-indice inférieur à 50.

L'emploi a reculé pour le 18e mois consécutif mais à un rythme moins fort qu'en mars et avril.

La croissance du secteur des services a légèrement fléchi en mai en Chine, montre l'indice officiel des directeurs d'achat (PMI) publié lundi, qui renforce le scénario d'un ralentissement général de la deuxième économie mondiale.

L'indice PMI non-manufacturier a reculé à 53,2 en mai, après 53,4 en avril et 53,7 en mars, a annoncé le Bureau national des statistiques. Il reste néanmoins nettement au-dessus de la barre des 50, ce qui témoigne d'un développement de l'activité.

Les entreprises de services ont globalement mieux résisté au ralentissement économique que le secteur manufacturier en Chine mais elles semblent tout de même en ressentir les effets depuis quelques mois.

L'activité industrielle en Chine a comme prévu à peine accéléré en mai, selon l'indice officiel des directeurs d'achat du secteur.

L'indice PMI manufacturier publié lundi par le Bureau national des statistiques a atteint 50,2 en mai après 50,1 en avril et en mars et 49,9 en février. Ce niveau est conforme à la prévision des analystes interrogés par Reuters.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant