Nouvelle chute des marchés chinois malgré le soutien de Pékin

le
0
NOUVELLE CHUTE DES MARCHÉS CHINOIS MALGRÉ LE SOUTIEN DE PÉKIN
NOUVELLE CHUTE DES MARCHÉS CHINOIS MALGRÉ LE SOUTIEN DE PÉKIN

SHANGHAI (Reuters) - Les marchés financiers chinois ont de nouveau chuté en fin de séance jeudi, la confiance des investisseurs restant chancelante sur fond d'inquiétudes persistantes au sujet de l'état de la deuxième économie mondiale.

Les Bourses de Shanghai et de Shenzhen ont entamé cette séance en léger recul avant de plonger en milieu d'après-midi, dans des volumes limités.

L'indice CSI300 des grandes valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen a clôturé en baisse de 3,2%, à 3.761,45 points. De son côté, l'indice composite de la Bourse de Shanghai a abandonné 3,4%, à 3.664,29 points et affiche désormais un recul de près de 7% depuis la dévaluation surprise du yuan le 11 août.

La plupart des indices sectoriels ont terminé dans le rouge, les compartiments des transports et de l'immobilier accusant les plus fortes baisses et cédant respectivement près de 4% et environ 3%.

Mercredi, les marchés chinois avaient chuté en matinée avant de terminer en nette hausse, une trentaine d'entreprises cotées, dont de nombreuses petites capitalisations, ayant annoncé en fin de séance que des fonds publics avaient acheté une partie de leur capital.

Les investisseurs ont vu dans cette initiative une volonté des autorités de soutenir les marchés après leur plongeon de 6% mardi mais leur soulagement a été de courte durée.

"Même si le gouvernement a la volonté de fixer un plancher pour le marché, sa capacité à le faire ne convainc pas", dit Hou Yingmin, analyste chez AJ Securities, en évoquant, entre autres obstacles, la croissance anémique et la fuite des capitaux.

"Faute de nouvelles injections de liquidités, tout rebond est voué à être temporaire".

(Samuel Shen et Pete Sweeney, Myriam Rivet pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant