Nouvelle-Calédonie : Copé soutient la sortie de crise

le
0
Le patron de l'UMP a affirmé sa «confiance» dans l'avenir du territoire.

«Confiance» et «rassemblement». Ce sont deux mots que Jean-François Copé a répétés, aux premiers jours de sa visite en Nouvelle-Calédonie. Après 48 heures consacrées à faire le point de la situation sur le terrain politique, économique et socio-culturel, le secrétaire général de l'UMP a affirmé que c'est le mot «confiance» qu'il aurait en tête en rendant compte de son déplacement au président de la République.

La ministre de l'Outre-Mer, Marie-Luce Penchard, qui précédait Jean-François Copé à Nouméa, a cherché à mettre un terme à la crise institutionnelle qui affecte la Nouvelle-Calédonie en raison de la tentative de blocage des institutions par les dissolutions à répétition du gouvernement.

Elle a exclu le retour aux urnes réclamé par Philippe Gomes (Calédonie ensemble), écarté de la présidence du gouvernement par les indépendantistes. Elle a proposé d'amender la loi organique de 1999, afin de limiter la possibilité de dissolution du gou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant