Nouvelle baisse surprise des taux d'intérêt en Chine

le
0
Nouvelle baisse surprise des taux d'intérêt en Chine
Nouvelle baisse surprise des taux d'intérêt en Chine

PEKIN (Reuters) - La banque centrale chinoise a abaissé jeudi ses taux d'intérêt pour la deuxième fois en moins d'un mois pour tenter de stimuler la croissance de la deuxième économie mondiale, qui devrait avoir subi sur avril-juin son sixième trimestre consécutif de décélération.

La Banque populaire de Chine a réduit le taux des dépôts de 25 points de base (pdb) à 3% et le taux des prêts de 31 pdb à 6%, a-t-elle précisé sur son site internet

Cette décision, qui sera effective dès vendredi, coïncide avec celle de la Banque centrale européenne (BCE) d'abaisser elle aussi ses taux et celle de la Banque d'Angleterre d'engager un troisième cycle d'assouplissement monétaire pour combattre les effets de la crise de la zone euro.

Elle intervient aussi alors que les économistes s'attendent à ce que la croissance de l'économie chinoise ralentisse pour le sixième trimestre consécutif au deuxième trimestre.

Le précédent assouplissement de la politique monétaire chinoise datait du 7 juin.

Jeudi, l'institut d'émission a franchi une nouvelle étape dans l'assouplissement de sa politique en ramenant le plancher des taux de crédit à 70% des taux de base contre 80% jusqu'à présent.

"Le fait que la Chine réduise ses taux des dépôts et des prêts est plus significatif que si elle avait seulement réduit les ratios de réserves obligatoires des banques", souligne David Morrison, analyste marchés chez GFT Global.

"Mais on attend une importante série d'indicateurs chinois la semaine prochaine, donc on peut donc se demander si cela signifie que les chiffres ne seront pas aussi bons que prévu", ajoute-t-il.

Les autorités de Pékin doivent publier les statistiques du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre le 13 juillet, quelques jours après ceux de la balance commerciale, de l'inflation et des investissements.

Une enquête Reuters publiée jeudi montre que les économistes s'attendent à une croissance de 7,6% sur un an au deuxième trimestre, ce qui serait la plus faible performance de l'économie chinoise depuis le début de la crise financière en 2008-2009.

La croissance était de 8,1% au premier trimestre.

Koh Gui Qing, Shao Xiaoyi et Kevin Yao, Natalie Huet et Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant