Nouvelle baisse de Wall Street avec les matières premières

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a accusé mercredi sa deuxième baisse consécutive, sous le coup du recul à la fois du cours du pétrole et de celui des métaux, évolution qui a conduit les investisseurs à se délester de valeurs liées aux matières premières.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,54%, soit 71,52 points, à 13.126,21. Le S&P-500, plus large, a perdu 6,98 points, soit 0,49%, à 1.405,54. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 15,39 points (-0,49%) à 3.104,96.

La hausse moins marquée que prévu des commandes de biens durables aux Etats-Unis en février (+2,2% contre 3,0% attendu) a ravivé les inquiétudes entourant la reprise aux Etats-Unis.

En outre, selon les analystes, les traditionnels achats de fin de trimestre semblent s'estomper, ce qui enlève un facteur de soutien à Wall Street.

Le S&P 500, qui subit ainsi sa pire séance en trois semaines, affiche néanmoins une hausse de 11,4% depuis le début de l'année, l'indice de référence des gérants de fonds étant ainsi bien parti pour signer sa meilleure performance trimestrielles depuis le troisième trimestre 2009.

Le nettoyage de portefeuilles à "la fin du trimestre avait probablement porté le marché actions ces derniers jours. Ce facteur de hausse joue moins car si on achète une valeur aujourd'hui, elle ne sera pas réglée avant lundi donc elle n'apparaîtra pas dans les chiffres du premier trimestre", a noté Robbert Van Batenburg, qui dirige la recherche actions chez Louis Capital.

L'indice S&P regroupant les valeurs liées aux matières premières a baissé de 1,52% et celui du secteur énergétique a cédé 1,23%.

L'action du numéro un mondial des équipements miniers Caterpillar a chuté de 3,52% à 104,26 dollars, accusant ainsi la plus forte baisse de l'indice Dow Jones.

Les poids lourds pétroliers ExxonMobil et Chevron ont également pesé, avec des reculs de respectivement de 0,88% à 85,86 dollars et de 1,07% à 105,89 dollars.

Malgré le recul du jour, le fait que le S&P 500 ne soit pas repassé sous les 1.400 points suggère que les fondamentaux du cycle haussier qui porte Wall Street depuis six mois sont encore en place, a estimé Jim Paulsen, chargé des investissements chez Wells Capital Management.

Les cours du pétrole se sont repliés de près de 2%, sous le double coup d'une envolée des stocks de brut aux Etats-Unis et de la perspective de voir plusieurs pays puiser dans leurs réserves stratégiques pour enrayer la forte hausse du prix de l'essence.

L'or et le cuivre ont également reculé après les données sur les commandes de biens durables, qui viennent interrompre une série de statistiques jugées positives pour la conjoncture américaine.

En séance, Apple a touché un nouveau record, à 621,45 dollars. L'action a fini à 617,62 (+0,51%)

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant