Nouvelle baisse de l'inflation chinoise en juin

le
0
L'INFLATION BAISSE POUR LE MOIS DE JUIN EN CHINE
L'INFLATION BAISSE POUR LE MOIS DE JUIN EN CHINE

PEKIN (Reuters) - L'inflation en Chine s'est affichée en juin à son niveau le plus faible depuis janvier, l'augmentation des prix alimentaires se tassant tandis que les prix à la production poursuivaient leur repli, ce qui pourrait nécessiter des mesures de relance de la croissance économique.

L'indice des prix à la consommation a augmenté de 1,9% en juin sur un an, contre 2% en mai, a annoncé dimanche de Bureau national des statistiques. Les analystes de marché interrogés par Reuters s'attendaient à une augmentation de 1,8%.

L'inflation reste donc basse par rapport à l'objectif officiel de 3% pour cette année, ce qui suggère que la demande reste morose.

Le ralentissement de la hausse des prix a lieu dans plusieurs domaines. Les prix alimentaires ont augmenté de 4,6% en juin, contre 5,9% en mai. Le prix de la viande de porc a bondi de 30,1%, contre 33,6% en mai.

Les prix hors alimentation ont crû de 1,2%, contre 1,1% en mai.

"Les autorités vont avoir encore besoin de stimuler la demande si elles veulent parvenir à leur objectif de croissance", écrit Zhou Hao, économiste chez Commerzbank à Singapour.

La Banque populaire de Chine (PBOC) n'a pas abaissé ses taux d'intérêt depuis le 23 octobre dernier. Il s'agissait de la septième baisse depuis la fin 2014 dans le but de contrer les effets du ralentissement de la croissance économique.

Les dirigeants chinois ont fixé un objectif de croissance économique de 6,5% à 7% pour 2016. Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 6,9% l'an dernier, soit son rythme de croissance le plus faible depuis un quart de siècle.

"Naturellement, un nouvel assouplissement monétaire est prévisible et nous maintenons notre position selon laquelle la PBOC réduira ce mois-ci à la fois ses taux d'intérêt et ses exigences en matière de taux de réserve", a déclaré Zhou.

Un important cercle d'analyse soutenu par le gouvernement prévoit que les prix à la consommation augmenteront sans doute de 2% cette année et que la baisse des prix producteurs se tassera.

Les prix à la production ont reculé de 2,6% en juin sur un an, pour un 51e mois de baisse, contre 2,8% en mai. Les analystes anticipaient une baisse de 2,5%.

Les chiffres du PIB sont attendus le 15 juillet, en même temps que ceux de la production industrielle, de l'investissement et des ventes au détail.

Les analystes s'attendent à un ralentissement de la croissance en rythme annuel au deuxième trimestre après 6,7% au premier.

(Winni Zhou et Sue-Lin Wong; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant