Nouvelle avancée de la thérapie génique pour guérir la rétinite pigmentaire

le
0
Si l'expérience couronnée de succès a été réalisée sur des chiens, elle ouvre incontestablement des perspectives prometteuses chez l'homme.

C'est un nouveau pas marquant dans la jeune histoire de la thérapie génique. Objectif, guérir ou empêcher une pathologie de la rétine, d'origine génétique, qui conduit à la cécité. Des chercheurs américains, principalement de l'université de Floride et de celle de Pennsylvanie, ont ainsi réussi, chez des chiens porteurs de l'anomalie génétique causant la rétinite pigmentaire, à empêcher son apparition et même à redonner la vue à certains animaux (publié dans les Proceedings of the National Academy of Sciences).

La rétinite pigmentaire, l'une des plus répandues des affections de la rétine conduisant à une perte de la vue, chez l'homme et le chien, bien que de manière moins fréquente, est due à un gène défectueux (le RPGR) qui empêche les deux types de cellules de la rétine (les cônes et les bâtonnets) de bien fonctionner. Leurs photorécepteurs connaissent des pannes de manière très précoce. Les humains -masculins - qui en sont atteints perdent génü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant