Nouvelle année de crise pour les voyagistes

le
0
Selon l'association des tour-opérateurs français (Ceto), les réservations sont en baisse de 10,5%. La Tunisie, première destination de voyage des Français en été, ne repart pas.

Après un bon début d'année, les espoirs d'une franche reprise pour les tour-opérateurs ont été douchés par les crises en ­Tunisie et en Égypte, puis par les événements au Japon et en Libye. «2011 s'annonce pour la profession comme une année de baisse, qui ne devrait toutefois pas aller au-delà de 5%», déclare au Figaro Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du monde.

Jusqu'à fin février, les réservations du voyagiste, spécialisé dans les séjours sur mesure haut de gamme, progressaient de 10%. «2011 était partie pour être une année très bonne pour nous. Depuis, c'est retombé à zéro», constate Jean-François Rial. Il n'est pas le seul: «On a perdu en deux mois toute l'avance accumulée depuis octobre », déplore Antoine Cachin, président du directoire de Fram. «On avait sauvé février. Les événements au Japon ont stoppé les décisions de voyages, reconnaît René-Marc Chikli, président de l'association des tour-opérateurs (Ceto). Depuis trois sema

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant