Nouvelle amélioration du climat des affaires en août

le
0

PARIS (Reuters) - Le climat général des affaires en France a progressé en août pour le quatrième mois consécutif, tiré par une amélioration dans l'ensemble des secteurs à l'exception du bâtiment, mais il reste en deçà de sa moyenne de longue période, selon les données publiées jeudi par l'Insee.

L'indicateur du climat des affaires a ainsi gagné trois points sur le mois à 90, celui de l'industrie manufacturière enregistrant une progression de même ampleur à 98.

Seize économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une amélioration d'un point pour l'industrie manufacturière à 96.

Selon l'Insee, l'indicateur de retournement de la conjoncture calculé au niveau France ne se situe plus en zone défavorable et indique une phase de stabilisation.

Dans l'industrie manufacturière, "l'indicateur de retournement (...) indique désormais une dynamique conjoncturelle favorable".

L'indicateur du climat des affaires gagne deux points dans les services à 88, huit points dans le commerce de détail à 94 et reste stable dans le bâtiment à 91.

Ces indicateurs, qui sont calculés d'après une enquête menée auprès de chefs d'entreprise, restent inférieurs au seuil de 100 qui correspond à leur moyenne de longue période.

L'indicateur général du climat des affaires est inférieur à 100 depuis septembre 2011.

La poursuite du redressement du climat des affaires au mois d'août dans l'enquête de l'Insee constraste avec le premier recul depuis cinq mois affiché par les indices des directeurs d'achat CDAF/Markit dont les estimations flash pour le mois d'août ont été publiées jeudi dernier.

La première estimation de l'indice composite, qui combine l'industrie et les services, est ainsi ressorti en baisse à 47,9 contre 49,1 en juillet, s'éloignant de la barre de 50 qui sépare croissance et contraction.

L'indice du secteur manufacturier est resté stable à 49,7 tandis que celui des services a reculé à 47,7 contre 48,6 le mois précédent.

La version définitive de l'indice CADF/Markit pour le secteur manufacturier sera publié le 2 septembre celle du secteur des services et de l'indice composite deux jours plus tard.

Les entrepreneurs de l'industrie manufacturière ont fait état d'une amélioration de leurs carnets de commandes globaux et étrangers, qui sont toujours jugés moins étoffés que la normale, selon l'enquête de l'Insee.

Après une progression en juillet, le solde sur les perspectives générales, qui représente l'opinion des industriels sur l'activité dans son ensemble, a de nouveau nettement progressé, tout en restant inférieur à sa moyenne de long terme.

Quant au solde correspondant aux perspectives personnelles, il est stable à un niveau légèrement au-dessous de sa valeur moyenne, précise l'Insee.

Les stocks de produits finis sont quasi stables et leur niveau est jugé conforme à la normale.

Marc Joanny

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant