Nouvelle alerte djihadiste au Nord-Mali

le
0

Le groupe du Mujao, peut-être impliqué dans le récent massacre de Touaregs, revendique l'enlèvement de cinq membres du CICR.

«Nous avons pris un 4×4 des ennemis de l'islam avec leurs complices.» C'est ce qu'a déclaré mardi matin Yoro Abdulsalam, un chef du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), à l'AFP. Il confirme qu'il s'agit bien de la voiture du Comité international de la Croix- Rouge (CICR) disparue samedi matin dans la région de Gao, dans le nord du Mali. À son bord figuraient bien cinq travailleurs humanitaires maliens, quatre employés du CICR et un vétérinaire qui travaillait avec eux.

Les circonstances de cet enlèvement demeurent très floues. «La voiture semble s'être volatilisée», constate, dépité, Alexandre Faîte, chef adjoint de la délégation du CICR au Mali. Après un dernier contact radio samedi matin, le CICR n'avait plus réussi à joindre son équipe. Les recherches menées par l'armée malienne et la Mission des N...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant