Nouvelle aide à la Grèce : Berlin tient tête à la BCE 

le
0
La Banque centrale européenne ne veut pas entendre parler de restructuration de la dette de la Grèce.

Angela Merkel et son ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, sont rentrés armés d'une détermination nouvelle de leur séjour à Washington cette semaine. L'Administration de Barack Obama souhaite voir l'Allemagne assumer son rôle de leader sur la crise de la dette européenne. La chancelière et son lieutenant ont resserré les rangs de leur majorité, pour faire voter au Bundestag le principe d'une nouvelle aide à la Grèce. Mais Berlin est passé à l'offensive contre la Banque centrale européenne (BCE) pour tenter de lui imposer une restructuration de la dette grecque.

Europhile convaincu, Schäuble a obtenu, ce vendredi, le soutien de principe des députés pour une nouvelle aide à Athènes, après un ardent plaidoyer pour la «responsabilité allemande envers l'Europe». «C'est nous qui avons le plus bénéficié de l'euro», a martelé le ministre, «et à ce titre nous avons une responsabilité envers l'Europe», et même «une responsabilité envers le monde entier».

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant