Nouvelle affaire de corruption dans l'armée chinoise

le
0

PEKIN, 9 décembre (Reuters) - L'armée chinoise a ouvert une enquête sur le général Dai Weimin, ancien adjoint du doyen de l'université militaire de Nankin, soupçonné de corruption, rapporte mardi le magazine Caixin. Cet officier de 52 ans a été arrêté à la mi-novembre par des procureurs militaires, dit-il. Il est soupçonné d'avoir perçu "d'énormes pots de vin" dans le cadre de chantiers de construction. Le président Xi Jinping a lancé une vaste campagne de lutte contre la corruption lors de son accession à la tête du Parti communiste à la fin 2012, promettant de pourchasser autant les "tigres" que les "mouches". L'ancien général Gu Junshan, limogé en 2012 de son poste de directeur adjoint de la logistique au sein de l'Armée populaire de libération (APL), a été inculpé en mars de corruption, de prise de pots-de-vin, de détournement de fonds publics et d'abus de pouvoir. ID:nL6N0TS29W L'affaire Gu a conduit à l'ouverture de poursuites contre l'ex-vice-président de la Commission militaire centrale et membre du bureau politique du PCC jusqu'en 2012 Xu Caihou, qui a été exclu du Parti communiste en juin et sera traduit devant une cour martiale pour corruption. ID:nL6N0PB2Y2 (Megha Rajagopalan, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant