Nouvel incident pakistano-afghan dans la passe de Khyber

le
0
 (Actualisé avec cessez-le-feu) 
    PESHAWAR, Pakistan, 15 juin (Reuters) - L'armée pakistanaise 
a tiré à l'artillerie lourde sur les forces afghanes mercredi 
près du poste-frontière séparant les deux pays dans la passe de 
Khyber.  
    L'accrochage s'ajoute à d'autres incidents transfrontaliers 
qui ont fait quatre morts depuis dimanche. 
    Omar Zakhilwal, ambassadeur d'Afghanistan à Islamabad qui a 
rencontré des membres de l'administration pakistanaise, a par la 
suite annoncé un cessez-le-feu. D'autres accords de cessation 
des hostilités conclus ces deux derniers jours sont toutefois 
restés lettre morte.    
    Kaboul et Islamabad s'accusent mutuellement d'être à 
l'origine de ces violences. 
    "Quand nos hommes ont entamé des travaux de construction au 
poste-frontière mercredi, les forces afghanes ont à nouveau 
ouvert le feu sur nos troupes", a déclaré un responsable 
pakistanais, ajoutant que son pays avait répliqué à coups de 
canons et de mortiers. Il n'a pas avancé de bilan.  
    A Kaboul, on nie qu'il y ait eu un incident mercredi mais on 
déclare qu'un soldat afghan a été tué et cinq autres blessés au 
cours de la nuit.  
    L'Afghanistan s'oppose à toute construction pakistanaise le 
long des 2.200 km de frontière commune qui ont, selon Kaboul, 
été injustement imposés au XIXe siècle par le colonisateur 
britannique. 
    L'Afghanistan accuse également son voisin d'abriter des 
groupes armés, dont le réseau Haqqani. 
    Le Pakistan, qui nie tout soutien aux activistes afghans, 
dit construire un poste renforcé près de Torkham, dans la passe 
de Khyber, pour empêcher le transit des extrémistes et le trafic 
de drogue.   
 
 (Jibran Ahmed; Jean-Stéphane Brosse et jean-Philippe Lefief 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant