Nouvel incident dans la sécurité de Barack Obama

le
0

WASHINGTON, 1er octobre (Reuters) - Le Secret Service chargé de la sécurité du président des Etats-Unis aurait été à nouveau pris en défaut il y a quelques jours lorsqu'un vigile armé a été autorisé à emprunter le même ascenseur que Barack Obama. L'incident s'est produit le 16 septembre, soit trois jours avant qu'un intrus armé d'un couteau franchisse la grille d'enceinte de la Maison blanche et réussisse à atteindre le bâtiment avant d'être appréhendé. Ce nouvel incident relaté par le Washington Examiner et le Washington Post et confirmé par un responsable de l'agence s'est produit alors que Barack Obama était en visite au Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) à Atlanta. Accompagné des membres du Secret Service, le chef de l'Etat a alors emprunté un ascenseur dont la sécurité était assurée par un vigile. Ce dernier a commencé à prendre des photos du président américain à l'aide de son téléphone portable provoquant une intervention des agents qui l'ont emmené pour un interrogatoire, a raconté un responsable de l'agence fédérale. Mais ce n'est qu'une fois arrivé le supérieur du vigile qui a demandé à ce dernier lui remettre son pistolet que les membres du Secret Service ont compris que l'homme était armé. Le protocole du Secret Service prévoit qu'aucune personne approchant le président des Etats-Unis ne peut être armée sauf autorisation spéciale. La directrice de l'agence, Julia Pierson, s'est expliquée devant une commission du Congrès mardi à propos de l'intrus de la Maison blanche et a dit "endosser la pleine responsabilité" du manquement. (Steve Holland; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant