Nouvel avertissement de l'UE à la Turquie pour l'exemption de visas

le
0
    BRUXELLES, 21 août (Reuters) - La Turquie devra se conformer 
à tous les critères requis par l'Union européenne pour que ses 
ressortissants puissent bénéficier en octobre d'une exemption de 
visas, ce qui passe notamment par la réforme de sa législation 
antiterroriste, a averti dimanche Jean-Claude Juncker, président 
de la commission européenne.  
    Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, 
avait menacé quelques jours plus tôt de cesser de retenir les 
migrants qui veulent gagner l'Europe si cette exemption de visas 
n'entre pas en vigueur en octobre.  
    Le gouvernement turc, qui a accepté en mars le retour des 
migrants arrivés en Grève via son territoire en échange 
notamment de l'exemption de visa, a exclu de réformer les lois 
antiterroristes qu'il juge essentielles à la lutte contre les 
djihadistes de l'Etat islamique et les séparatistes kurdes.   
    La purge entamée après le coup d'Etat manqué du 15 juillet a 
par ailleurs exacerbé les craintes de l'UE, qui reproche à 
Ankara d'utiliser cette législation pour faire pression sur 
l'opposition.  
    "La question de l'exemption de visas, qui est directement 
liée à l'accord sur le retour des migrants, ne pourra entrer en 
vigueur le 1er octobre que si les conditions sont réunies", a 
déclaré Juncker lors d'une conférence en Autriche.  
    "Les lois antiterroristes ne peuvent être utilisées pour 
arrêter des intellectuels, des scientifiques et des 
journalistes. Ce n'est pas notre conception de la lutte 
antiterroriste", a-t-il ajouté.  
     
 
 (Michael Shields et Gabriela Baczynska, Jean-Philippe Lefief 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant